Votre navigateur ne lit pas le format Flash

HG/NC Le site académique d'histoire-géographie de Nouvelle-Calédonie

L’Océanie intertropicale : les Etats (2/2)

vendredi 20 août 2010 par Michel LEXTREYT
  Sommaire  

  TUVALU

Type de gouvernement : Monarchie parlementaire (reconnaît
la reine d’Angleterre comme chef de l’État)

Tableau de bord

Population : 11 000 hab. (2009)
Superficie : 26 km2
Densité : 427 hab/km2
Capitale : atoll de Funafuti
Monnaie : dollar australien
PIB / hab. : 1 800 dollars US
Taux de croissance (2007) : 2 %
IDH : ?

Données 2009 (sources croisées : CPS, Banque mondiale, Index mundi, OMS, FMI)

Aperçu géographique

L’État de Tuvalu est situé au cœur de l’océan Pacifique, au nord
des îles Fidji. Il est composé de neuf atolls co ralliens, dont huit sont
habités, qui s’étalent du nord-ouest au sud-est sur 600 km et
couvrent une superficie terrestre de 26 km2 seulement. L’atoll de
Funafuti abrite le village principal, Vaiaku, situé sur l’îlot de
Fongafale, qui fait 12 km de long.

Situation économique

Tuvalu ne dispose pas d’importantes ressources naturelles, hormis la pêche,
et la majeure partie de sa population vit de l’agriculture de subsistance. La
population salariée est employée dans l’administration à 70 %. Environ un
millier de Tuvaluans sont employés comme marins, ce qui apporte une
source de revenus importante au pays. Il existe d’ailleurs un Tuvalu
Maritime Training Institu te sur Funafuti. Tuvalu vit aussi d’un fond de
placement, le Tuvalu Trust Fund, alimenté au départ par l’Australie, la
Nouvelle-Zélande et le Royaume-Uni et dont les revenus couvrent 11 % de
son budget. À cela, le pays rajoute des licences de pêche, la location d’un
spot Internet (Tv), des ventes de timbres, sa voix pour Taiwan à l’ONU…
Tuvalu est régulièrement exposé aux cyclones tropicaux. Il est également
menacé par la montée du niveau des mers due au réchauffement climatique.

Inondation à Funafuti

Vers l’indépendance

Sous la colonisation britannique, l’archipel actuel des Tuvalu s’appelait les îles Ellice, que les Anglais ont
rattachées aux îles Gilbert (futur Kiribati) en 1916. En 1974, le gouvernement britannique laisse entendre
qu’il souhaite se séparer de la colonie des Gilbert et Ellice et lui accordent une première constitution. Les
habitants des Ellice (qui sont des Polynésiens), minoritaires, craignent alors d’être marginalisés dans un futur
État indépendant dominé par les îles Gilbert, micronésiennes. Par un référendum tenu en 1974, ils réclament
à 92 %, et obtiennent donc, d’être séparés des îles Gilbert et accèdent à l’indépendance en 1978 sous le nom
de Tuvalu.

Institutions et vie politique

Institutions

Tuvalu est une monarchie constitutionnelle qui reconnaît la reine d’Angleterre
comme chef de l’État. La reine est représentée par un gouverneur général tuvaluan,
proposé par le Premier ministre, chef du gouvernement. Le Premier ministre est issu
de la majorité parlementaire. Le parlement est composé de 15 députés élus au
suffrage universel pour quatre ans. Le pouvoir judiciaire est détenu p ar une Haute
cour relayée par h uit « Cours îliennes » (une par atoll h abité). En cas d’appel, le
jugement est délocalisé sur Fidji.
Vie politique
Il n’y a pas de parti politique à Tuvalu. Toutefois, la vie politique y est intense, avec
de fréquents renversements de gouvernement suite à des votes de confiance, fruits
de rivalités entre clans. Le Premier ministre actu el, Apisai Ielemia, fait figure
d’exception, puisqu’il est en place depuis 2006 (nous sommes en 2009).

le Premier ministre Apisai Ielemia à l’ONU (2007)

Les défis à relever

Tuvalu fait partie des pays non viables économiquement
sans une puissante aide étrangère. Le pays cumule les
handicaps : éloignement, atolls de faible superficie et
dispersés, faiblesse de la population totale, mais trop
fortes densités cependant, absence de ressources
minières, graves problèmes de communication…
De plus se greffe aujourd’hui la menace du réchauffement
climatique qui risque de provoquer à terme
l’engloutissement de ces atolls, sans qu’il y ait possibilité
de repli pour les Tuvaluans.
Ci-contre, une scène de rue à Funafuti, mars 2002 (AP Images, Wiki Commons)

Des atolls surpeuplés…
(Source Wiki Commons)

titre documents joints

Tonga

20 août 2010
info document : PDF
224.4 ko

Tuvalu

20 août 2010
info document : PDF
304 ko

Samoa

20 août 2010
info document : PDF
539.2 ko

Salomon

20 août 2010
info document : PDF
409.3 ko

Palaos

20 août 2010
info document : PDF
176.4 ko

Papouasie Nouvelle-Guinée

20 août 2010
info document : PDF
248.3 ko

Nauru

20 août 2010
info document : PDF
501.2 ko

Marshall

20 août 2010
info document : PDF
108.3 ko

Contact | Statistiques du site | Espace privé | | Visiteurs : 1988 / 1006033 Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Se documenter  Suivre la vie du site Histoire  Suivre la vie du site Période contemporaine   ?