Votre navigateur ne lit pas le format Flash

HG/NC Le site académique d'histoire-géographie de Nouvelle-Calédonie

Le Groupement du Service Militaire Adapté en Nouvelle-Calédonie

lundi 5 décembre 2011

 Son efficacité, doublement perceptible.

1 - L’augmentation de la capacité d’accueil du régiment (« Opération SMA 600 ») s’expliquant par des taux de réussite importants aux différentes formations. Il est possible de rappeler ici que des coutumiers – attristés de constater l’extinction de certaines valeurs au sein même de leur tribu – sont nostalgiques de l’époque du service militaire.

Documents utilisés :

  • article du 10 juin 2011 des Nouvelles calédoniennes.

« Ce qui me frappe, c’est la motivation des stagiaires »
Le haussaire, Albert Dupuy, a visité pour la première fois, jeudi, le Groupement du service militaire adapté. L’occasion de faire le point sur cette structure et notamment le projet de développement du programme de formation SMA 600.

Les Nouvelles calédoniennes : Dans quel cadre s’inscrit votre visite ?

Albert Dupuy : C’est une prise de contact avec un élément important du dispositif que l’État a mis en place et qui a une double vocation : accompagner le rééquilibrage et participer à la formation des jeunes Calédoniens, dans un contexte où le SMA va monter en puissance de façon considérable.

Quel premier bilan tirez-vous ?

Ce qui frappe, c’est l’éventail des formations, extrêmement varié et conçu en fonction des attentes du milieu économique calédonien. Ce qui frappe aussi, c’est la motivation des stagiaires et le fort taux de stagiaires féminines. Mais aussi les conséquences de la montée en puissance, l’effectif des stagiaires passant du simple au double. Cela veut dire mettre les infrastructures à niveau, entraînant un investissement financier considérable. On parle de près de 12 millions d’euros (1,4 milliard, NDLR) pour commencer avec une participation du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie, ce qui illustre bien le partenariat entre l’État et les institutions.

Quel est l’impact du plan SMA 600 sur la jeunesse calédonienne ?

Il y a un gros effort à poursuivre et à amplifier sur le recrutement. Le taux de recrutement, à l’issue des périodes de formation au GSMA et ensuite dans les structures de formation professionnelle, est assez exceptionnel, puisque ceux qui suivent la formation sérieusement sont quasiment sûrs d’avoir un emploi au bout. Les taux de réussite sont tout à fait remarquables. A partir du moment où on double la capacité, on peut penser que l’on aura un doublement des sorties favorables pour les jeunes qui suivront les formations.

Le chiffre. 524 : C’est le nombre de places qu’offrira annuellement le groupement à l’horizon 2014, dans le cadre du programme de développement GSMA 600.

  • article de Horizon Sud, n°12, « Le GSMA monte en puissance ».

2- Son caractère international ultra-marin (l’existence d’unités similaires aux Antilles, à la Réunion, en Guyane…).

Le lieutenant-colonel Hotier a révélé que, jeune officier, il avait participé à une mission à Beja, en Tunisie, proche de celle dévolue aux cadres actuels de l’unité néo-calédonienne. On s’aperçoit ainsi que des États étrangers ont manifesté leur intérêt pour le savoir-faire de militaires français dans ce domaine, comme le Vanuatu.

Documents utilisés :

  • Les images des soldats néo-calédoniens défilant sur les Champs Elysées, du haka des Océaniens … ont peut-être été vues par les élèves. Elles peuvent par conséquent susciter leur réaction.
  • La carte de Terre Information Magazine de mai 2011 illustrant l’article « Les 50 ans du SMA, apprendre à réussir ».


titre documents joints

Le Groupement du Service Militaire Adapté en Nouvelle-Calédonie

5 décembre 2011
info document : PDF
2.2 Mo

Fiche élève


Le Groupement du Service Militaire Adapté en Nouvelle-Calédonie

5 décembre 2011
info document : PDF
406 ko

Fiche professeur


Contact | Statistiques du site | Espace privé | | Visiteurs : 575 / 952443 Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Enseigner  Suivre la vie du site Collège  Suivre la vie du site Troisième   ?