Votre navigateur ne lit pas le format Flash

HG/NC Le site académique d'histoire-géographie de Nouvelle-Calédonie

Le Pacifique insulaire : un environnement fragile soumis aux pressions et aux risques (EDC)

dimanche 14 février 2021 par Marion HENRY

Seconde – Géographie
Thème 1 Sociétés et environnements : des équilibres fragiles (15-17 heures)
Étude de cas : Le Pacifique insulaire : un environnement fragile soumis aux pressions et aux risques (3h).
Q1 - MEP : Les sociétés face aux risques (2h).
Q2- Des ressources majeures sous pression : tensions, gestion-
L’exemple de l’eau, une ressource majeure sous pression (3h).
Commentaire : Les relations entre les sociétés et leurs environnements sont complexes. Elles se traduisent par de multiples interactions. L’étude des sociétés face aux risques et l’étude de la gestion d’une ressource majeure (l’eau ou les ressources énergétiques) permettent d’analyser la vulnérabilité des sociétés et la fragilité des milieux continentaux et maritimes. Les enjeux liés à un approvisionnement durable en ressources pèsent de manière croissante et différenciée.

Pré-requis collège : Ces thématiques s’appuient sur la connaissance de la distribution des grands foyers de peuplement ainsi que des principales caractéristiques des différents milieux à l’échelle mondiale. Aide : BIBLIOTHEQUE CPS Stéphanie Watt tel 26 01 32 Site internet CPS https://www.spc.int/resource-centre recherche avec des mots clés Catalogue en ligne CPS http://opac.spc.int/cgi-bin/koha/op... mots clés, documents non numérisés. Bibliographie : Vulnérabilité des ressources halieutiques et aquacoles du Pacifique tropical face au changement climatique, CPS, 2012. Division FAME (pêche, aquaculture, écosystèmes marins) / Mission PROTEGE (plus large). Chargée de com (intervention) : Camille Menaouer Tel : +687 26 20 00 | DL : +687 26 67 73 camillem@spc.int | www.spc.int Acteurs publics : partage Nouvelle-Calédonie/ Province Sud/ voire communes pour incendies par exemple. Province Sud la prévention et la commune l’urgence. //Sécurité civile vision Pays idem l’Oeil.

 Étude de cas : Le Pacifique insulaire : un environnement fragile soumis aux pressions et aux risques (3h).

Intervenant de la Sécurité civile/ Marine/ CPS/ Province Sud (1h) ?
Schéma des emboitements d’échelle- Études à différentes échelles et mise en relation- Schéma des différents espaces maritimes à constituer.
Présentation de documents- Mise en relation documents de nature différente...
Pré-requis : Pacifique - Zone intertropicale – Biodiversité -
Insulaire- Environnement/ milieu- Échelle régionale/continentale- Ressources halieutiques- Nodules polymétalliques- Biodiversité- Endémisme- 7e continent-
Risque/ aléa - Cyclone/séisme/tsunami-
Sociétés - ZEE-Plan ORSEC- FANC- CPS-

 Introduction

Définition du Pacifique insulaire à partir d’un planisphère (Source : Roberto Gimeno et atelier de cartographie de Sciences Po, Paris, 2011) : se compose des États et territoires situés dans l’océan Pacifique, constitués d’une ou plusieurs îles- Expliquer l’exclusion de l’Australie et du Japon pour conserver une certaine homogénéité de l’espace étudié. L’essentiel est situé dans la zone intertropicale à l’exception de la Nouvelle-Zélande qui est tempérée. Dans ce cadre ce sont 17 millions d’habitants (dont 9Ms en Papouasie Nouvelle-Guinée et 5 Ms en Nouvelle-Zélande et 3 Ms le reste) sur 1/3 de la planète.

  • Échelle régionale ou « continentale » ? 1/3 du planisphère. Construction schéma des différentes échelles.
    Problématique : En quoi le Pacifique insulaire est-il un environnement soumis à la pression sur ses ressources et aux risques ?
    Documents : Planisphères centrés sur Pacifique de Ph. Rekacewicz (https://www.monde-diplomatique.fr/c...)
    // représentations des élèves// Photos : Listez les ressources des États insulaires- Lesquelles vous semblent menacées ? Par quoi et/ou par qui ?
    Sur le 7e continent : https://www.francetvinfo.fr/sante/e...
    Localisez et expliquez l’origine du phénomène. Quelles sont ses conséquences ?

 1) Un environnement sous pressions (1h)

Définition d’environnement : cadre de vie d’une société, comprenant le milieu naturel, mais aussi les caractéristiques matérielles, sociales... Comprend donc aussi l’environnement urbain.

  • Schéma de la ZEE (Source : Géoconfluences, La Geothèque, 2013) : (à simplifier si temps) : La gestion de la ZEE : Zone Économique Exclusive, bande maritime limitée par la ligne des 200 milles nautiques (370 km), sur laquelle un État riverain dispose de l’exclusivité d’exploitation des ressources. Celle-ci offre des ressources (éléments de l’environnement devenus stratégiques pour une société) importantes en raison de l’immensité de cet espace maritime : halieutiques c’est-à-dire toutes ressources vivantes aquatiques (thonidés Pacifique Nord), en hydrocarbures, en minerais (phosphate à Nauru dans le passé), nodules polymétalliques composés de plusieurs minerais en Papouasie Nouvelle-Guinée : 1re exploitation commerciale des amas sulfurés polymétalliques /Canadiens pour client chinois. Inquiétude forte des experts en biologie marine : enjeu environnemental.
  • Sans exclure les ressources terrestres (nickel en Nouvelle-Calédonie, mines de cuivre et d’or en Papouasie Nouvelle-Guinée, terres agricoles rares, littoraux touristiques convoités au Vanuatu, Hawaï, Bora Bora...). Les ressources en eau peuvent faire défaut en milieu corallien ou sec (îles Loyauté ou atolls des Tuamotu, côte Ouest Nouvelle-Calédonie), ce qui peut être un frein à l’agriculture et au tourisme.
  • La question de la biodiversité est cruciale, dans un espace océanique spécifique, fragile et longtemps préservé (cas du milieu corallien, derniers grands lagons en bonne santé, mais surtout endémisme terrestre exceptionnel exemple en Nouvelle-Calédonie où 80% voire 90% des espèces qui n’existent qu’en Nouvelle-Calédonie !).
    Ainsi, les ressources de cet environnement sont-elles soumises en premier lieu à la pression des puissances riveraines, plus densément peuplées, qui les convoitent, voire les exploitent déjà largement. La question du 7e continent
    (Pacifique Nord-Est) liée aux grands pollueurs de la planète (dont Chine, États-Unis, ...) se pose également.
    Planisphère des cyclones Géorisques Ministère de la transition écologique et solidaire :
    Groupe 1. Que nous révèle le planisphère concernant le phénomène cyclonique dans le Pacifique ? D’après vos connaissances, quels sont les risques induits par les cyclones ? Quels sont les enjeux humains, économiques et environnementaux que ce risque représente ?
    « La ceinture de feu du Pacifique »/ Éruption du volcan Ulawun (https://www.newworldtv.com/eruption...) :
    Groupe 2. Mêmes questions sur les volcans et séismes.
    Travail individuel : Article et reportage sur le risque incendie en Nouvelle-Calédonie en 2019 : https://la1ere.francetvinfo.fr/nouv...
    1. Présentez l’un des deux documents au choix.
    2. En quoi l’année 2019 se distingue-t-elle ? Quels sites sont impactés ?
    3. Montrez la multiplicité des facteurs d’explication.
    4. Quels sont les enjeux sociaux, économiques et environnementaux des incendies ?
    5. Listez les acteurs particulièrement engagés dans cette lutte tant dans l’urgence, que dans la prévention.

 2) Un environnement soumis aux risques, aggravés dans le contexte du changement climatique (1h)

Le risque est l’exposition d’une société à un aléa naturel ou d’origine humaine, phénomène échappant au contrôle de l’homme.
Représentations des élèves : Les risques naturels du Pacifique intertropical sont le cyclone, la sécheresse, les inondations, le volcanisme, le séisme et le tsunami qui y est lié. Les territoires insulaires sont inégalement exposés.

  • Le Pacifique Nord-Ouest est la région la plus touchée par les cyclones (35% des cyclones tropicaux mondiaux). Mais le changement climatique en augmente la fréquence et l’intensité et aggrave les effets induits (marée cyclonique aggravée par la montée globale du niveau des mers sur atolls coralliens exemple : les îles Tuvalu). Les enjeux sont humains (habitat), mais aussi économiques (infrastructures transport, agriculture, tourisme) et environnementaux (destruction du corail, effet indirect de la pollution industrielle).
  • « La ceinture de feu » du Pacifique démontre que le volcanisme actif et les séismes concernent avant tout les archipels périphériques (de la Papouasie Nouvelle-Guinée aux Tonga). Par contre les tsunamis qui y sont liés peuvent atteindre d’autres archipels.
  • Les risques sont également d’origine humaine, ce qui est bien souvent le cas des incendies : sécheresse 2019 en Nouvelle-Calédonie aggravée par le changement climatique comme en Australie, mais pratiques humaines à l’origine de la plupart des départs de feu (barbecue, agriculture, cigarette voire intention criminelle, ...). Leur dénonciation par les associations l’Oeil, WWF... L’impact environnemental, mais aussi économique (cas de la pépinière de Pindaï).
    Ainsi les risques sont aggravés par l’action humaine, la forte densité de population et le changement climatique.
    Carte de la surpêche des thonidés du Pacifique : Que remarquez-vous concernant la surpêche dans les ZEE françaises ? Qu’en concluez-vous ?
    Article sur l’épidémie de rougeole dans le Pacifique, la CPS, 14 janvier 2020 https://www.spc.int/fr/actualite/ac...
    Comparer l’incidence de l’épidémie de rougeole en Nouvelle-Calédonie et à Samoa et l’expliquer : En quoi le risque sanitaire peut-il révéler l’inégale vulnérabilité des sociétés insulaires ?
    Iles Samoa : l’épidémie de rougeole fait 70 morts et
    Iles Samoa : l’épidémie de rougeole fait 70 morts et continue de continue de se propagerse propager
    La plupart des victimes sont de jeunes enfants. Le taux de vaccination était de 30 % de la population avant le début de l’épidémie, mi-octobre (...).
    Iles de Samoa, le 2 décembre. Allan Stephen Par Le Parisien avec AFP le 9 décembre 2019 à 12h36, modifié le 9 décembre 2019 à 12h41
    Article sur la coopération interarmées à l’échelle régionale :
    1. Quels territoires insulaires sont particulièrement vulnérables face aux catastrophes ? Retrouvez les différents facteurs explicatifs.
    2. Qui peut y faire face et comment ?
    3. Quel autre objectif transparaît derrière la cause humanitaire ?
    Projet PROTEGE de la CPS, juin 2019 :
    https://www.spc.int/fr/actualite/ac...

 3) L’inégale vulnérabilité des sociétés et des milieux insulaires (1h)

Les sociétés sont les collectivités qui occupent les territoires. Il est évident que leur capacité à faire face aux pressions extérieures et aux risques majeurs est très inégale en fonction de leurs caractéristiques géographiques, mais aussi de leur niveau de développement, de leur population, voire de leur statut politique ...

  • Dans la ZEE du Vanuatu 200 navires de 20 nationalités différentes contre 20 navires en Nouvelle-Calédonie convoités par les puissances extérieures. Cas des Kiribati qui ont vendu des permis de pêche : 3 archipels dont l’essentiel de la population est concentré dans les îles Gilbert (capitale Tarawa). La superficie de la ZEE équivaut pratiquement au 1/3 de celle de la France ou des États-Unis, mais sans avion et gestion par l’Australie et Nouvelle-Zélande. Pose la question de la vulnérabilité économique des petits voire micro-États insulaires !
  • Faut-il inclure les risques sanitaires ? Là aussi l’incidence des politiques publiques, du niveau de développement... Épidémie de rougeole à Samoa (70
    morts essentiellement des enfants) où couverture insuffisante 30% contre environ 90% en Nouvelle-Calédonie. La dengue en recul avec Wolbachia ?
    L’approche « One Health » programme de la CPS pour lutter contre les maladies infectieuses et la résistance aux antimicrobiens.
  • Les inégalités en ce qui concerne les moyens :
    Les CMRS : Centre Météo Régional Spécialisé assurant la prévention cyclonique concernant le Pacifique sont aux États-Unis ou au Japon à l’exception de celui de Fidji.
     Miami (océan Atlantique Nord et océan Pacifique Nord-Est) ;
     Tokyo (océan Pacifique Nord) ;
     Fidji (océan Pacifique Sud-Ouest) ;
    Plan ORSEC peut être mis en place en Nouvelle-Calédonie.
    L’exemple des FANC susceptibles d’intervenir en cas de catastrophe naturelle dans le Pacifique Ouest, mais développement de la coopération interarmées. L’importance d’organisme comme la CPS siégeant à Nouméa sur toutes les causes socioéconomiques et environnementales : projet PROTEGE s’inscrit dans une perspective durable. Avec financement européen (FED).

Conclusion :

Ainsi un Pacifique Ouest sous haute surveillance, des micro-États insulaires indépendants particulièrement vulnérables tant sur le plan géopolitique, économique, qu’environnemental, un niveau de développement moyen voire insuffisant pour faire face. La nécessité d’une solidarité régionale et au delà mondiale car le Pacifique c’est aussi 1/3 de la planète !

 Dossier documentaire

La pièce jointe contient la fiche-élève (dossier documentaire) pour réaliser l’étude de cas.


titre documents joints

Le Pacifique insulaire : un environnement fragile

14 février 2021
info document : PDF
883.1 ko

Proposition de mise en oeuvre pédagogique en Seconde - thème 1 de géographie.


Contact | Statistiques du site | Espace privé | | Visiteurs : 409 / 1004795 Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Enseigner  Suivre la vie du site Lycée  Suivre la vie du site Seconde   ?