HG/NC Le site académique d'histoire-géographie de Nouvelle-Calédonie

Opération « Renvoyé Spécial » 2020-2021

jeudi 27 janvier 2022 par Patrice FESSELIER-SOERIP

Pour l’année 2020/2021, le CLÉMI (Centre de liaison de l’enseignement et des médias d’information) proposait aux lycées français l’opération « Renvoyé spécial ». L’objectif était de sensibiliser les lycéens à la liberté d’expression et au pluralisme dans les médias par la rencontre avec un/e journaliste réfugié/e politique en France. Ces rencontres sont organisées chaque année par La Maison des Journalistes à Paris qui accueille des journalistes contraints de fuir leur pays où ils sont gravement menacés en raison de leur métier. Grâce à la solidarité des médias français, la Maison des journalistes est « une passerelle, un endroit où reprendre pied après les persécutions subies ».

En 2020, ce programme avait été élargi, pour la première fois, aux lycées d’Outre-mer avec une organisation adaptée soit en visioconférence soit en différé (réception des questions des élèves par écrit ou par message vidéo et réponses de la part du journaliste par écrit ou par vidéo enregistrée). Les professeures documentalistes de notre lycée nous avaient transmis l’information.
Ainsi, nous avons pu envoyer un projet de candidature, un projet pédagogique en répondant aux questions indiquées par les organisateurs : Pourquoi inviter un/e journaliste de la Maison des journalistes ? Quel serait le thème, « l’angle » de cette rencontre ?
Nous avions pu concevoir notre projet en lien avec les programmes de la spécialité HGGSP de première « S’informer : un regard critique sur les sources et modes de communication » et de terminale « Faire la guerre, faire la paix ». Notre projet avait été retenu, le seul projet ultramarin pour l’édition 2020/2021.

En cours de l’année 2021, la chargée de mission « Communication et sensibilisation » au sein de la maison des journalistes nous avait envoyé une sélection de journalistes francophones (il nous était possible d’être mis en relation avec un journaliste arabophone ou anglophone) originaires du Liban, de Guinée, de Mauritanie et du Tchad. 92 % élèves du groupe de spécialité de terminale THGGSP1 avaient souhaité travailler avec le journaliste libanais : monsieur Ibrahim CHEAIB.
Dès lors, les élèves avaient pu se pencher sur l’histoire et le parcours de ce journaliste libanais réfugié en France et étudier le contexte politique et économique du Liban. Des questions avaient été rédigées, parmi lesquelles :

1. Pourquoi avoir choisi la France pour demander l’asile politique ?
2. Comment vivez-vous votre déracinement si loin de votre patrie ?
3. Comment avez-vous appréhendé́ votre collaboration avec les différents organes de presse en France ?
4. Pour vous protéger, pourquoi ne pas avoir choisi de vous exprimer sous couvert de l’anonymat ?
5. Lorsque vous étiez encore au Liban et que vous receviez des menaces, avez-vous été́ tenté par changer votre façon d’exercer le métier de journaliste ?

Il restait aux élèves de concevoir une capsule vidéo pour poser oralement leurs questions : capsule qui fut envoyée, par la suite, à la Maison des Journalistes puis transférée à Ibrahim CHEAIB.
Enfin, lors d’une intervention d’une heure, le journaliste avait pu répondre à chacune des questions :

Cette action est une expérience enrichissante pour les élèves : se confronter à des problématiques éloignées de leurs préoccupations, appréhender la liberté d’expression et les violences subies par les journalistes partout dans le monde pour informer, comprendre la situation politique et économique d’un État, le Liban et d’une région sous tensions, celle du Proche-Orient, découvrir la procédure d’asile politique et le statut de réfugié politique en France…

Plus d’informations sur l’édition 2021/2022 :


Contact | Statistiques du site | Espace privé | | Visiteurs : 109 / 1063556 Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Enseigner  Suivre la vie du site Lycée  Suivre la vie du site HGGSP   ?