Votre navigateur ne lit pas le format Flash

HG/NC Le site académique d'histoire-géographie de Nouvelle-Calédonie

Gouverner la France depuis 1946

lundi 29 juillet 2013 par Patrice FESSELIER-SOERIP

 II – Gouverner un État interventionniste (1958-1981) 2 heures

1) Un État entrepreneur qui initie de grands programmes industriels

Document 11 : La politique d’indépendance nationale de l’État gaullien (1960)


Source : Le Journal du Dimanche, dimanche 14 février 1960

Document 12 : L’État et son programme aéronautique (1971)


Source : Paris Match, n°1148, 8 mai 1971

Document 13 : Un État qui décentralise les industries (1959-1962)



Source : Manuel Belin 2011

2) Un État face aux crises sociétale et sociale des Trente Glorieuses

Document 14 : L’État gaullien face à la crise de mai 1968


Source : Affiche créée par les étudiants de l’École nationale des Beaux-Arts (mai 1968)

3) Un État renforçant le pouvoir central

Document 15 : Un État gaullien qui récupère ses attributions en Nouvelle-Calédonie pendant les années 1960

Document 16 : Un État « tentaculaire »

Tentaculaire et en même temps inefficace : voilà, nous le savons tous, ce qu’est en passe de devenir l’État,
et cela en dépit de l’existence d’un corps de fonctionnaires, très généralement compétents et parfois
remarquables. Tentaculaires car, pas l’extension indéfinie de ses responsabilités, il a peu à peu mis sous
tutelle la société française tout entière.
Cette évolution ne se serait point produite si, dans ses profondeurs, notre société ne l’avait réclamée. Or
c’est bien ce qui s’est passé. Le renouveau de la France après la Libération, s’il a mobilisé les énergies, a
aussi consolidé une vieille tradition colbertiste et jacobine, faisant de l’État une nouvelle providence. Il
n’est presque aucune profession, il n’est aucune catégorie sociale qui n’ait, depuis vingt-cinq ans, réclamé
ou exigé de lui protection, subventions, détaxation ou réglementation.
Mais, si l’État ainsi sollicité a constamment étendu son emprise, son efficacité ne s’est pas accrue car
souvent les modalités de ses interventions ne lui permettent pas d’atteindre ses buts. Est-il besoin de citer
des exemples ?
Nos collectivités locales étouffent sous le poids de la tutelle. Nos entreprises publiques, passées sous la
coupe des bureaux des ministères, ont perdu la maîtrise de leurs décisions essentielles : investissements,
prix, salaires. Les entreprises privées elles-mêmes sont accablées par une réglementation proliférante.

Jacques CHABAN-DELMAS, « La nouvelle société », discours à l’Assemblée nationale, 16 septembre 1969

Document 17 : Un « monarque républicain » à la tête de l’État


Source : Roland MOISAN, Le canard enchaîné, 1965

titre documents joints

Gouverner la France depuis 1946

29 juillet 2013
info document : PDF
2.6 Mo

Une proposition de séquence d’histoire en terminale L-ES


Contact | Statistiques du site | Espace privé | | Visiteurs : 4768 / 947717 Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Enseigner  Suivre la vie du site Lycée  Suivre la vie du site Terminale   ?