Votre navigateur ne lit pas le format Flash

HG/NC Le site académique d'histoire-géographie de Nouvelle-Calédonie

Gouverner la France depuis 1946

lundi 29 juillet 2013 par Patrice FESSELIER-SOERIP

 Dossier documentaire

GOUVERNER LA FRANCE DEPUIS 1946 (8 h)

 I – Gouverner un État républicain après la Seconde Guerre mondiale (1946-58) 2 heures

1) La refondation de l’État républicain

Document 1 : Un État qui réaffirme les valeurs républicaines

« Le peuple français proclame à nouveau que tout être humain sans distinction de race, de religion ni de
croyance, possède ses droits inaliénables et sacrés. Il réaffirme solennellement les droits et les libertés de
l’homme et du citoyen consacrés par la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 et les
principes fondamentaux reconnus par les lois de la République. »

Préambule de la Constitution de la IVe République

Document 2 : La République accorde aux Indigènes kanak la nationalité française donc le droit de vote (1946-1957)


Sources : Ismet Kurtovich, La vie politique en Nouvelle-Calédonie (1940-1953) – Alain Christnacht, La Nouvelle-Calédonie, La Documentation française, 2004

Document 3 : Un État qui s’entoure de hauts fonctionnaires assurant la continuité de
l’État (Origine professionnelle des membres des cabinets ministériels)


Source : manuel Belin 2011

2) Un État-providence qui fonde une démocratie sociale

Document 4 : Un État qui protège

La loi garantit à la femme des droits égaux à ceux de l’homme. Chacun a le devoir de travailler et le droit
d’obtenir un emploi. Tout homme peut défendre ses droits et ses intérêts par l’action syndicale et adhérer
au syndicat de son choix. Tout travailleur participe, par l’intermédiaire de ses délégués, à la détermination
collective des conditions de travail ainsi qu’à la gestion des entreprises.
Tout bien, toute entreprises, dont l’exploitation a ou acquiert les caractères d’un service public national ou
d’un monopole de fait, doit devenir la propriété de la collectivité.
La Nation assure à l’individu et à la famille les conditions nécessaires à leur développement. Elle garantit
à tous, notamment à l’enfant, à la mère et aux vieux travailleurs, la protection de la santé, la sécurité
matérielle, le repos et les loisirs. La Nation proclame la solidarité et l’égalité de tous les Français devant
les charges qui résultent des calamités nationales. La Nation garantit l’égal accès de l’enfant et de l’adulte
à l’instruction, à la formation professionnelle et à la culture.

Préambule de la Constitution de la IVe République, 27 octobre 1946.

3) Un État réformateur

Document 5 : Un État planificateur (1947-1970)


Source : Manuel Belin 2011

Document 6 : Un État qui nationalise des entreprises privées

Document 7 : Un État, acteur économique et social en Outre-mer

En 1946, le FIDES (Fonds d’investissement pour le développement économique et social) est instauré
pour faire contribuer financièrement l’État au développement de l’Outre-mer. En 1948, un premier plan
décennal d’équipement du Territoire de la Nouvelle-Calédonie est préparé.
Les constructions d’écoles, de dispensaires et de maternités, l’ouverture des routes et les aménagements
portuaires, la confection de puits, le captage de sources, la pose de citernes et de conduites d’eau, sont
entrepris au titre de l’équipement social des tribus. Aux îles Loyauté, les premiers aménagements
portuaires sont entrepris notamment à Tadine (Maré), Mou (Lifou) et Fayaoué (Ouvéa). De même,
certaines petites passes donnant accès à des villages isolés ou géographiquement mal desservis sont
ouvertes à la dynamite. Enfin, en 1952, toutes les îles y compris Belep et Tiga sont dotées d’appareil d
radio émetteur-récepteur. Les réseaux téléphoniques aux îles et sur la Grande Terre se développent chaque
année et les principales chefferies de district sont pourvues d’une cabine téléphonique.

Source : Histoire et Géographie, La Nouvelle-Calédonie et l’Océanie, Première et Terminale (L-ES-S), Sceren, CDP-NC, 2010.

Document 8 : Un État qui aménage le territoire


Construction du barrage hydroélectrique de Yaté (1954).

4) Un État qui décentralise vers les Territoires d’Outre-mer (TOM)

Document 9 : Un État qui élargit les compétences des collectivités ultramarines, l’exemple
de la Nouvelle-Calédonie (1957)


Sources : Manuel Histoire CM, SCEREN-CDPNC,
2007 – Histoire et Géographie, La Nouvelle-Calédonie et l’Océanie, Première et Terminale (L-ES-S), Sceren, CDP-NC, 2010.

Document 10 : Le Conseil de gouvernement de la Nouvelle-Calédonie et ses réformes

De gauche à droite : Doui Matayo Wetta (Coopératives et Information), Jean-Louis Hénin (Mines), Marc Tivollier
(Santé), Maurice Lenormand (Vice-Président, Intérieur et Fonction publique), Michel Lambert (Travaux publics), le
Gouverneur Aimé Grimald (représentant de l’État), Jean Le Borgne (Jeunesse et Sports), Daniel Laborde (Finances),
Roch Pidjot (Agriculture).


Sources : Manuel Histoire CM, SCEREN-CDPNC,
2007 – Histoire et Géographie, La Nouvelle-Calédonie et l’Océanie, Première et Terminale (L-ES-S), Sceren, CDP-NC, 2010.

titre documents joints

Gouverner la France depuis 1946

29 juillet 2013
info document : PDF
2.6 Mo

Une proposition de séquence d’histoire en terminale L-ES


Contact | Statistiques du site | Espace privé | | Visiteurs : 4768 / 947717 Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Enseigner  Suivre la vie du site Lycée  Suivre la vie du site Terminale   ?