Votre navigateur ne lit pas le format Flash

HG/NC Le site académique d'histoire-géographie de Nouvelle-Calédonie

Une méthode pour les élèves de Terminale

samedi 17 juillet 2010 par Françoise ROUAM SIM

METHODE

Etude de documents :

Il y a deux parties. Il vaut mieux d’abord rappeler le sujet en indiquant la
problématique, en indiquant une définition et le contexte en Histoire).

Pour la 1ère partie :
Répondre aux questions dans l’ordre.
Pas de paraphrase.
Il faut utiliser ses connaissances pour répondre strictement.

Pour la 2ème partie, il faut une phrase introductive et une phrase
conclusive en ayant organisé la réponse en 2 ou 3 paragraphes.
C’est là que vous allez détailler car il faut savoir que la note est à
peu près 40% pour la 1ère partie et 60% pour la deuxième.

Composition :

Introduction :

1. Définition des termes du sujet

2. Contexte historique (en Histoire), ce sont les évènements ou
situations qui vont expliquer le démarrage du sujet. Ex : si le sujet
est « le monde en 1945 », le contexte sera la Seconde Guerre
mondiale.

3. Problématique

4. Annonce du plan

Conclusion :

1. Bilan réponse à la problématique

2. Ouverture du sujet.

Attention : introduction et conclusion doivent être de taille équivalente ;
ce sont les seuls éléments à rédiger complètement au brouillon car les
correcteurs commencent et terminent par cela. En plus si vous gérez mal
votre temps, la conclusion n’aura plus qu’ être recopiée. Il vaut mieux ne
pas terminer une 3ème partie mais écrire la conclusion sur sa copie.

Développement :

Il faut sauter des lignes entre chaque grande partie en faisant une phrase
de transition. Pour chaque notion clé à l’intérieur de chaque partie (c’est à
dire un paragraphe), il faut aller à la ligne.

En Histoire, les plans sont souvent chronologiques ou thématiques.
En Géographie, c’est le même plan que le croquis à savoir : soit
description, explications, typologie soit typologie, explications,
conséquences et limites. (cf méthode du croquis en sachant que nous ne
travaillons pour le moment que description, explication typologie.

Croquis :

  • Importance du titre écrit en rouge encadré ou souligné, des noms intéressants le sujet : pour l’échelle internationale, les océans, au moins trois pays par continent en plus des EU, Canada, Japon, Chine, Inde, Russie et France
  • Présentation de la carte et de la légende face à face et dans le même sens de lecture, travail soigné avec une couleur noire pour l’écriture des noms de pays, océans, métropoles…
  • Figurés de surface au crayon de couleurs et figurés ponctuels et linéaires au feutre (type « pilot » trop fin parfois, mais pas les feutres de maternelle non plus !!!!)
  • Pas de surligneur(nous avons d’autres moyens pour mettre en avant des informations que le « stabilo », en plus c’est une couleur qui va sauter aux yeux (aucun intérêt si c’est pour les PMA alors que le sujet est sur les Nord !!) ni crayon de papier (le devoir n’est pas à rendre au brouillon)
  • Ecrire horizontalement, jamais en rouge sauf pour le titre.
  • Pertinence de la légende : titres et sous-titres, pas d’abréviations.
  • 12 à 15 figurés maximum (on peut monter à 20 dans un 1er temps).
  • Titres problématisés et légende analytique (pas de légende
    thématique, énumérative…) et explicitée
  • Plan : deux types : (Aïe, ça se complique !!!)
    • classique : description, explications, typologie.
    • pour la notion de puissance : typologie, explications, conséquences et limites.

Si je choisis comme sujet un sujet de 1ère : la population française, une
population en mouvement,

  • la description concerne le terme clé du sujet à savoir la population
    en mouvement. Donc il faudrait inscrire les foyers de forte densité,
    diagonale du vide, migrations vers le sud, migrations vers les
    métropoles.
  • L’explication concerne les éléments dégagés par la description :
    pourquoi telle région est peuplée, pourquoi des migrations vers le
    sud… Donc il faut indiquer ici la Sun Belt avec les technopôles, les
    principales métropoles, les zones de fort taux de chômage, forte
    natalité (France ridée ; c’est à vous de choisir l’information la plus
    importante, judicieuse)
  • La typologie correspond à des espaces que vous « typez » car ils ont
    des points communs. Donc ils seront ici représentés par un figuré de
    surface, souvent vous choisirez d’aller de la couleur rouge au jaune
    (jamais de blanc car cela correspond aux espaces de la carte ne
    concernant pas le sujet). Donc ici il faudrait dégager une France
    peuplée et attractive (Ile de France, PACA, Rhône Alpes, Alsace donc
    la Sun Belt), une France peuplée et dynamique comme la Bretagne,
    une France qui perd comme la Lorraine, le Centre, et la France du
    vide avec le sud du massif central et la Corse.

Vous trouverez ci-joint un exemple de légende avec un thème sur la
mondialisation. J’ai dépassé 12 figurés mais j’ai essayé d’équilibrer chaque
partie, d’expliciter chaque élément de légende. Il faut sur tout sujet
concernant la mondialisation indiquer la limite Nord-Sud soit dans la
description soit dans la typologie. Remarquez aussi que j’ai utilisé des
couleurs vives pour ce qui est positif et sombres pour le négatif.

Méthode à conserver.

Exemple de légende organisée

Les inégalités dans le monde (Voir document joint)


titre documents joints

Une méthode pour les élèves de Terminale

23 août 2010
info document : PDF
33.5 ko

Une fiche méthode donnée aux élèves accompagnée d’un exemple de légende organisée sur les inégalités de développement dans le monde


Contact | Statistiques du site | Espace privé | | Visiteurs : 1153 / 456879 Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Archives   ?