Votre navigateur ne lit pas le format Flash

HG/NC Le site académique d'histoire-géographie de Nouvelle-Calédonie

L’organisation des espaces miniers en Nouvelle Calédonie

Séance 1 : l’organisation des espaces miniers en Nouvelle-Calédonie

Problématiques : Quelles sont les caractéristiques de ces espaces ? Quelles relations
entretiennent-ils entre eux ?

Introduction

JPEG - 2.1 ko
Jules Garnier (1839-1904)
JPEG - 9.6 ko
Chronologie indicative

I. Localisation et description des espaces miniers

Document 1 : carte des centres miniers

1- Situez les différents centres miniers.

2- Que constatez-vous ?

Document 2 : photo de la mine de Tiébaghi

3- Localisez la mine de Tiébaghi.

4- Décrivez ce site.

II. Comment fonctionnent les espaces miniers ?

Document 3 : le convoyeur de Tiébaghi

1- Retracez l’itinéraire d’un dumper du site au bateau.

Document 1 : carte des centres miniers

2- Que devient le minerai après exploitation ?

Document 4 : l’usine de transformation de Doniambo

3- Décrivez le site de Doniambo

4- Numérotez les étapes de la transformation du nickel, du minerai au produit fini.

Document 1 : carte des centres miniers

5- Qui sont les différents exploitants miniers ?

Séance 2 Projets et impacts

Documents 1 et 5 : carte des centres miniers + développement et perspectives calédoniennes

1- Quels sont les différents projets ?

2- Quels sont les points communs ?

3- Quelles sont les différences ?

Synthèse

À l’aide des documents et de vos connaissances, montrez que la Nouvelle-Calédonie est un
pays minier en plein développement et doit faire face aux problèmes environnementaux.

ANNEXES

Document 1 : carte des centres miniers

JPEG - 16.7 ko

Document 2 : mine de Tiébaghi

JPEG - 20.4 ko
mine de Tiébaghi
source SLN

Document 3 :

JPEG - 19.8 ko
le convoyeur de Tiébaghi
source : SLN

Document 4 : l’usine de transformation de Doniambo

JPEG - 40.3 ko

DONIAMBO, C’EST :
- 1 100 personnes
- une surface totale de 210 ha
- une consommation annuelle de 2 500 000 tonnes de minerai
- une production de nickel métal de 63 000 tonnes en 2006 dont 49 400 tonnes de ferronickels
et 13 700 tonnes de mattes.

Source : SLN 2006

Document 5 : développement et perspectives calédoniennes

JPEG - 51.5 ko

Depuis juillet 2007, création de la STCPI (Société Territoriale Calédonienne de la
Participation Industrielle) qui gère les participations de la Nouvelle-Calédonie dans le capital
de la SLN (34%) et ERAMET (4%)).
La répartition des dividendes offre à la province Nord 50% des distributions, 25% pour la
province Sud et 25% pour la province des îles Loyauté en vue du rééquilibrage.


titre documents joints

L’organisation des espaces miniers en Nouvelle Calédonie

23 août 2010
info document : PDF
171.9 ko

Une étude de documents


Contact | Statistiques du site | Espace privé | | Visiteurs : 1003 / 457890 Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Enseigner  Suivre la vie du site Lycée professionnel   ?