Votre navigateur ne lit pas le format Flash

HG/NC Le site académique d'histoire-géographie de Nouvelle-Calédonie

La métropolisation, un processus mondial différencié - Étude de cas : Sydney, une métropole de la région Pacifique

dimanche 21 juin 2020 par Christian GUITARD

Groupe de réflexion pédagogique Histoire-Géographie-EMC Lycée
HISTOIRE-GÉOGRAPHIE
S’approprier les thèmes adaptés du programme
GÉOGRAPHIE CLASSE DE PREMIÈRE GÉNÉRALE
THÈME N° 1 - La métropolisation : un processus mondial différencié
Étude de cas : Sydney : une métropole de la région Pacifique

Le programme

Thème 1 : La métropolisation : un processus mondial différencié (14-17 heures) (AJOUT)

Questions

  • Les villes à l’échelle mondiale : le poids croissant des métropoles.
  • Des métropoles inégales et en mutation.

Études de cas possibles : (AJOUT)

  • La métropolisation au Brésil : dynamiques et contrastes.
  • Londres : une métropole de rang mondial.
  • Mumbai : une métropole fragmentée.
  • La mégalopole du Nord-Est des États-Unis (de Boston à Washington) : des synergies métropolitaines.
  • Sydney : une métropole de la région Pacifique. (AJOUT)

Question spécifique sur la France et sur la Nouvelle-Calédonie (AJOUT)
La France : la métropolisation et ses effets.

Commentaire

La métropolisation renforce le poids de Paris (ville primatiale) et recompose les dynamiques urbaines. L’importance et l’attractivité des métropoles régionales métropolitaines et ultramarines tendent à se renforcer, mais de façon différenciée, de même que la concurrence qu’elles se livrent.
Cela conduit à une évolution de la place et du rôle des villes petites et moyennes, entre, pour certaines, mise à l’écart, dévitalisation des centres-villes, et, pour d’autres, un renouveau porté par une dynamique économique locale et la valorisation du cadre de vie.
En Nouvelle-Calédonie, la place et le rôle de l’aire urbaine du Grand Nouméa sont étudiés et mis en perspective pour comprendre le phénomène de métropolisation à l’échelle du territoire néo-calédonien.
(AJOUT)

Pourquoi enseigner une métropole de la région Pacifique, Sydney, en classe de première générale ?

Sydney est aujourd’hui la principale métropole d’Océanie. Pourtant ses 4,6 millions d’habitants ne reflètent qu’imparfaitement la place qu’occupe Sydney dans l’espace australien, régional et mondial.
Porte d‘entrée régionale des correspondances aériennes vers l’espace mondial, Sydney est une ville qui attire

  • les étudiants, tout d’abord, dans une métropole qui a fait de l’offre universitaire le 2e secteur économique de la ville ;
  • les investisseurs japonais puis chinois qui illustrent l’insertion mondiale de la métropole australienne.

Ce processus de métropolisation a profondément transformé Sydney. Reconquête du front de mer, nouveaux centres de Paramatta, densification du centre atypique (près de 10 000 hab. au km2) qui répond à un étalement urbain conséquent. Enfin un processus de gentrification et de ségrégation socio-spatiale particulièrement fort et illustratif des conséquences de la métropolisation.

Problématique : Comment la métropolisation transforme-t-elle l’espace métropolitain de Sydney, en y augmentant les contrastes entre les métropoles de l’espace Pacifique, et au sein de Sydney ?

On cherchera de manière prioritaire à faire comprendre à l’élève :

  • le poids particulier de Sydney, métropole de rang alpha dans un contexte mondialisé, à différentes échelles ;
  • les recompositions spatiales que la métropolisation de Sydney opère à l’échelle locale.

Quelle est la place de l’étude de cas sur Sydney, une métropole de la région Pacifique dans la scolarité ?

  • Au cycle 3 (classe de 6e). Thème 1. Habiter une métropole.
  • Au cycle 4 (classe de 4e). Thème 1. L’urbanisation du monde.

Mise au point scientifique : quels sont les points forts du thème pour l’enseignant ?

La métropolisation désigne le mouvement de concentration de populations, d’activités, de valeur dans des ensembles urbains de grande taille. Il peut se faire au détriment de villes de niveau hiérarchique inférieur et l’on assiste bien souvent au renforcement des niveaux supérieurs (lieux centraux) du système urbain. (Source géoconfluence)
L’analyse du processus de métropolisation implique l’étude des fonctions stratégiques qui font la métropole. Les grandes villes des pays d’économie post-industrielle ont renforcé avec la mondialisation leur rôle d’encadrement de l’économie mondiale. L’étude d’une série d’indicateurs fonctionnels (PUB, sièges sociaux, …) permet de déterminer le rayonnement international et la capacité d’attraction de la métropole.
La métropolisation contribue ensuite à élargir l’aire de commandement de la ville, en constituant à son échelle, un noeud de communication central. Mais dans le même temps ce processus conduit la ville à entretenir des relations avec des agglomérations de même rang dans des espaces éloignés, s’intégrant dans une économie « d’archipel ».
Les recompositions fonctionnelles, à l’oeuvre dans les métropoles et leurs périphéries, s’accompagnent d’une accentuation des inégalités socio-spatiales et des contrastes dans l’espace urbain. L’étude de Sydney dans laquelle les inégalités socio-spatiales sont fortes doit permettre aux élèves de comprendre les mutations qui s’opèrent : fragmentation et gentrification, qui se manifestent spatialement de façon différenciée.

Comment mettre en oeuvre le thème dans la classe ?

On peut mettre en avant les transformations du front de mer, symbole de l’attractivité de Sydney. Le site de Sydney possède des atouts naturels qui ont permis de nombreux aménagements sur le front de mer. Les transformations du front de mer depuis Darling Harbour dans les années 80 puis Circular Quay dans les années 90 sont emblématiques du processus de gentrification mais aussi de l’attractivité mondiale, des touristes aux investisseurs, de Sydney.

  • adopter une approche multiscalaire (à différentes échelles) qui rend visibles, d’une part, le fait qu’un même phénomène peut se traduire différemment selon l’échelle envisagée et, d’autre part, les interactions entre les territoires à différentes échelles
  • effectuer des comparaisons entre les territoires, ce qui permet d’identifier les ressemblances et les spécificités de chacun

Pistes bibliographiques :

  • Jean Philippe Raud Dugal, « Des territoires sous contrôles : les conflits d’aménagements sur le front de mer de Sydney », L’Espace Politique [En ligne], avril 2010.
  • Gérald Billard et François Madoré, Évolution de la gouvernance métropolitaine à Sydney, Annales de géographie, 2007
  • De manière plus générale le site Géoconfluences et notamment la page ressources pour la classe et le thème 1 La métropolisation : un processus mondial différencié.

titre documents joints

La métropolisation, un processus mondial différencié - Étude de cas : Sydney, une métropole de la région Pacifique

20 juin 2020
info document : PDF
381 ko

Document d’accompagnement des programmes adaptés de géographie de Première générale (Thème 1).


Contact | Statistiques du site | Espace privé | | Visiteurs : 1045 / 909098 Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site S’informer  Suivre la vie du site Programmes et accompagnements  Suivre la vie du site Aide à la mise en oeuvre au lycée   ?