Votre navigateur ne lit pas le format Flash

HG/NC Le site académique d'histoire-géographie de Nouvelle-Calédonie

Les espaces ruraux : dossier documentaire

mardi 12 mai 2020 par Ophélie ROUAULT

Groupe de réflexion pédagogique Histoire-Géographie-EMC Lycée

S’approprier les thèmes adaptés du programme de GÉOGRAPHIE CLASSE DE PREMIÈRE GÉNÉRALE

THÈME N° 3 – Les espaces ruraux : multifonctionnalité ou
fragmentation ?

DOSSIER DOCUMENTAIRE

Document 1. Le recensement agricole de la DAVAR.

Le recensement général de l’agriculture est une étude réalisée par la DAVAR (La Direction des Affaires Vétérinaires, Alimentaires et Rurales) qui est une direction du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie. L’objectif est de mettre à jour les connaissances dans le secteur agricole à travers différentes thématiques (SAU, population active, type de production, élevage, revenus, emploi…). Les données sont disponibles à plusieurs échelles (territoriale, provinciales et communales), permettant d’affiner les analyses. Le dernier recensement a eu lieu en 2012.

source : https://davar.gouv.nc/secteur-rural...

Document 2. La fête de la mandarine 2019.

La fête de la mandarine 2019

Document 3. La fête de l’avocat 2018.

La fête de l'avocat 2018

Document 4. Les foires agricoles.

source : https://nouvelle-caledonie.chambre-...

Document 5. Peut-on parler d’exode rural ?

L’examen des données démographiques permet dans un premier temps d’enrichir et de nuancer le modèle de l’exode rural [Pestaña, 2012]. Les mobilités résidentielles rurales urbaines ne sont pas à sens unique. D’après les matrices migratoires, entre 2009 et 2014, les contre-flux en direction du Nord et des Îles représentaient 51,6 % des flux dirigés vers la province Sud où se localise Nouméa. Même en relativisant la fiabilité de cet outil et en soulignant le surplus migratoire pour le Grand Nouméa, reste à constater que ces mobilités ne sont pas unidirectionnelles. Pour autant, la situation néo-calédonienne ne correspond pas non plus au scénario de l’exode urbain, de la périurbanisation ou de la renaissance rurale [Kayser, 1990]. Ces notions, plus encore que leur pendant pessimiste pour les espaces ruraux, ne sont pas pertinentes ce qui n’empêche pas les retours au pays ou encore des formes de périurbanisation ou de rurbanisation à très longue distance bien que cela reste quantitativement limité. Ainsi, la commune de Boulouparis a récemment enregistré l’expansion de lotissements (Port Ouenghi et Bouraké) où s’installent des résidents du Grand Nouméa, certains utilisant ce pied-à-terre comme résidence secondaire, tandis que d’autres (retraités, professions libérales, …) en font leur résidence principale. 45 % des actifs de la commune travaillent dans le Grand Nouméa alors même que 73 kilomètres séparent le village de Boulouparis du centre de Nouméa.

source : D’après Gilles Pestaña, « Du spectre du dépeuplement à celui de l’indépendance », Espace populations sociétés, mis en ligne le 20 mars 2016

Document 6. Communes en déprise démographique.

source : Gilles Pestaña, « Du spectre du dépeuplement à celui de l’indépendance », Espace populations sociétés [En ligne], 2015/3-2016/1 | 2016, mis en ligne le 20 mars 2016

Document 7. Les exploitations agricoles en Nouvelle-Calédonie.

Carte extraite de la planche 24 de l’Atlas de la Nouvelle-Calédonie, IRD-congrès de la Nouvelle-Calédonie, 272 pages, 2012.

Document 8. Intercontinental à Lifou.

Le groupe hôtelier a été choisi pour gérer les hôtels Le Paradis d’Ouvéa, le Drehu Village et le Wadra Bay à Lifou. Le partenariat a été signé avec la Sodil ce lundi.
Volonté de développer le tourisme dans les Iles d’un côté, volonté de s’implanter sur un territoire en plein développement de l’autre, les ambitions de la Sodil et du groupe InterContinental étaient faites pour se rencontrer. Le groupe hôtelier international va désormais gérer les trois établissements phares des Loyauté. Il sera en charge du Paradis d’Ouvéa à Iaai et de Drehu village et du futur complexe de Wadra Bay à Lifou (initialement prévu pour opérer sous la marque Hilton).
Ce projet s’est fait en partenariat avec les coutumiers du district de Lössi. Il devrait ouvrir ses portes d’ici un an.
Un chantier qui avance

La lagune artificielle creusée dans la cocoteraie prend forme, tout comme les bungalows qui la bordent, soit, dans cette parte du site, vingt unités dont la toiture rappelle celle de la case traditionnelle.
Depuis la pose de la première pierre en décembre dernier, le chantier avance à grands pas. Et sur les six hectares mis à disposition par les propriétaires fonciers se dessine peu à peu le futur hôtel quatre étoiles de Wadra Bay.
Côté chiffres, le financement s’élève à plus de trois milliards de francs CFP, dont la moitié est soutenue par les dispositifs de défiscalisation.

source : reportage de Thérèse Waïa et Philippe Kuntzmann, publié le 19 novembre 2019 à 11h11

Document 9. Population et ressources de la Nouvelle-Calédonie.

Une carte intéressante tirée du Monde Diplomatique.


titre documents joints

Les espaces ruraux : dossier documentaire

12 mai 2020
info document : PDF
1.1 Mo

Document d’accompagnement des programmes adaptés


Contact | Statistiques du site | Espace privé | | Visiteurs : 156 / 908358 Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site S’informer  Suivre la vie du site Programmes et accompagnements  Suivre la vie du site Aide à la mise en oeuvre au lycée   ?