Votre navigateur ne lit pas le format Flash

HG/NC Le site académique d'histoire-géographie de Nouvelle-Calédonie

Deux soldats dans la Première Guerre mondiale, un Calédonien, un Néo-Zélandais

samedi 30 janvier 2016

Il s’agit du récit synchronique de l’engagement de deux jeunes soldats, Octave Vautrin né en 1896 à Bourail en Nouvelle-Calédonie et Henry James Nicholas né en 1891 à Christchurch en Nouvelle-Zélande.
Tous deux soldats de la classe 1916, ils livrent combats sur les grands champs de bataille de la Première Guerre mondiale (Poderheak, Chemin des Dames …) et se distinguent par leur bravoure. Ils partagent le même sort à la fin de la guerre …

Cette production est le fruit d’un travail écrit à trois mains, trois élèves de la classe de 1ère L3 du lycée La Pérouse de Nouméa : LEMEY Elisa, MATTEO Clara, POINTEL Artème.
Il s’inscrit dans un projet de classe en Éducation Civique Juridique et sociale consacré aux mémoires dans le cadre du centenaire de la Première Guerre mondiale. Articulé autour de plusieurs thèmes, il consistait à mettre en miroir les mémoires calédoniennes et néo-zélandaises du conflit. Il n’est que l’un des nombreux travaux réalisés par les élèves de cette classe conduite sous la responsabilité de Marie Sybille Régent et Ludovic Poux.

Il a été projeté devant les élèves du Rangiora High school, lycée de la région de Christchurch, à l’occasion d’un échange scolaire avec le lycée La Pérouse du 24 septembre au 03 octobre 2015. Il a permis de construire un dialogue des mémoires durant quelques heures et d’établir des « lieux de mémoire » communs entre nos deux nations dont on commémore les sacrifices consentis à l’occasion de ce centenaire.


titre documents joints

Deux soldats dans la Première Guerre mondiale, un Calédonien, un Néo-Zélandais

30 janvier 2016
info document : PDF
866.6 ko

Diaporama en anglais réalisé par des élèves du Lycée Lapérouse


Contact | Statistiques du site | Espace privé | | Visiteurs : 133 / 456657 Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Commémorer  Suivre la vie du site Centenaire de la Grande guerre   ?