Votre navigateur ne lit pas le format Flash

HG/NC Le site académique d'histoire-géographie de Nouvelle-Calédonie

Les colonies

mercredi 17 décembre 2014 par Audrey GUETTE

Proposition du groupe de recherche et de réflexion d’histoire-géographie-éducation civique – collège – 2014

INTRODUCTION

La troisième partie des programmes d’histoire s’intitule « le XIXe siècle » et doit représenter environ 50 % du temps consacré à l’histoire. Elle est divisée en cinq parties dont la quatrième concerne « les colonies ».

PROBLÉMATIQUES

Les programmes adaptés nous recommandent de rattacher la colonisation de la Nouvelle-Calédonie dans le contexte mondial du XIXe siècle, à savoir comment les Européens constituent des empires coloniaux et quelles en sont les conséquences. Lorsque l’on aborde le cas de la Nouvelle-Calédonie dans ce contexte, plusieurs questions se posent :

  • Quelles sont les formes de la colonisation en Nouvelle-Calédonie ?
  • Comment les populations autochtones réagissent-elles face à cette colonisation ?
  • Comment définir la société coloniale calédonienne au XIXe siècle ?

Il faut rappeler le contexte politique et économique du XIXe siècle. L’impérialisme économique, culturel et politique qui se manifeste, dans le Pacifique, par la conquête coloniale de terres jusque-là « inconnues » suscite les convoitises et donc les rivalités entre puissances.
Il ne faut pas oublier l’ancrage océanien de la Nouvelle-Calédonie. L’Océanie est la dernière partie du monde explorée et évangélisée (sujet abordé lors de la 1ère partie du programme). Les Européens découvrent le potentiel économique de ces îles et les colonisent. La Nouvelle-Calédonie et l’Australie font exception en Océanie par les formes que prend la colonisation. En effet, elles sont des terres de bagne. Cette spécificité marque la construction politique, sociale et culturelle de la Nouvelle-Calédonie. La toute puissante administration pénitentiaire s’implante dans la colonie. Le colonat est développé et le grand cantonnement des Kanak organisé. Les bagnards sont astreints à des travaux forcés pour aménager la colonie et exploités
dans les mines (contrat de chair humaine). L’administration pénitentiaire freine le développement du colonat libre qui s’impose toutefois au début du XXe siècle. Une main d’oeuvre asiatique (Tonkinois, Javanais, Japonais) est recrutée sous contrat pour travailler dans les plantations de café des colons libres ou dans les
mines de nickel.
La société kanak est bouleversée par l’arrivée des Européens. Dans un premier temps, la population est évangélisée. Puis, l’administration coloniale confisque des terres aux Kanak, les prive de libertés et organise le cantonnement. Cela entraîne des tensions qui provoquent des insurrections dont la révolte d’Ataï en 1878.
Les Kanak sont de plus en plus contrôlés par l’administration coloniale avec l’instauration de l’indigénat.

SUPPORTS D’ÉTUDES POSSIBLES

- L’histoire coloniale de la Nouvelle-Calédonie est assez riche pour nous laisser un large choix de sujets. Nous pouvons partir de l’étude d’une exploitation agricole (une caférie) pour aborder les problématiques énoncées précédemment à savoir le colonat libre (les colons Feillet), les travailleurs asiatiques sous contrat, les relations avec les Kanak, les colons pénaux et les débuts d’une société coloniale aux relations complexes.

- En lien avec le cours de géologie, on peut également partir des débuts de l’exploitation du nickel.

- La visite des bâtiments du bagne à Nouville, la visite du Musée du bagne (ouverture prévue en 2015) ou un travail sur le thème du bagne effectué au Service des Archives de la Nouvelle-Calédonie permettent également d’aborder une grande partie des problématiques de la séquence.

PIÈGES À ÉVITER DANS LA MISE EN OEUVRE

- Référence à la fiche Éduscol sur le XIXe siècle et le thème des colonies

- Investir l’étude d’un exemple de conquête coloniale d’un développement sur les causes de la colonisation qui ne reprenne que les argumentaires des colonisateurs (vieilles lunes des causes économiques, stratégiques et de prestige...). Le processus de conquête coloniale naît d’un rapport de force déséquilibré entre
les puissances européennes et les sociétés colonisées ainsi que de l’activisme des lobbies coloniaux qui y trouvent un intérêt économique ou nationaliste. Il s’appuie sur deux idéologies par ailleurs antagonistes dans leurs fondements, celle qui croit à la diffusion du progrès incarné par la modernité européenne et celle qui postule la hiérarchie des races ou des cultures.

- Investir le traitement du thème des conceptions morales contemporaines ou d’un discours essentialiste qui opposerait une ignominie fondamentale des Européens à la vertu naturelle des colonisés : la critique du processus colonial existe au moment même où il se déroule, dans l’action et les argumentaires des anticolonialistes européens. Recourir à eux pour la conduire libère de l’anachronisme.

- Autre piège à éviter celui du temps, attention il n’y a que 4 heures pour ce thème donc ne pas passer trop de temps sur les exemples.

POUR ALLER PLUS LOIN / BIBLIOGRAPHIE / SITOGRAPHIE

- Bâtiments du bagne (circuits guidés)
- Musée de la mine de Thio
- Musée de Bourail
- Fort Téremba
- Musée de la ville de Nouméa
- Service des Archives de la Nouvelle-Calédonie (possibilité de faire une visite des locaux et de consulter des albums photographiques relatifs au bagne).
- Parcours pédestre de la ville de Nouméa
- Ouverture en 2015 du musée du bagne
- Association pour la sauvegarde du patrimoine minier et historique du Nord calédonien : visite du village minier de Tiébaghi
- Village de Prony
- Louis-José Barbançon, L’Archipel des forçats : l’histoire du bagne de Nouvelle-Calédonie (1863-1931), Septentrion, 2003. - 447 p. : ill. ; 24 cm. - (Histoire et civilisations).
- Jacqueline Sénès, La vie quotidienne en Nouvelle-Calédonie de 1850 à nos jours, Hachette, 1997
- http://www.seh-nc.com les articles de la Société des études historiques de Nouvelle-Calédonie.
- Divers articles et propositions de séances sur le site académique d’Histoire-Géographie : http://histoiregeo.ac-noumea.nc/
- Manuel Histoire et Géographie, La Nouvelle-Calédonie et l’Océanie, classes de 1ère et de Terminale générale, ouvrage collectif, CDP-NC, 2010

HISTOIRE DES ARTS

- Architecture des monuments et maisons coloniales
- Les productions des bagnards (gravures sur coquillages, …)
- Littérature du bagne (lettres, poèmes, …)


titre documents joints

Les colonies

17 décembre 2014
info document : PDF
411.6 ko

Descriptif :

Proposition du groupe de recherche et de réflexion d’histoire-géographie-éducation civique


Contact | Statistiques du site | Espace privé | | Visiteurs : 311 / 457890 Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Enseigner  Suivre la vie du site Collège  Suivre la vie du site Quatrième   ?