Votre navigateur ne lit pas le format Flash

HG/NC Le site académique d'histoire-géographie de Nouvelle-Calédonie

Vivre dans le Grand Nouméa

samedi 5 avril 2014 par Jérôme GEOFFROY

Introduction

Cet article s’inspire de Jean-Christophe Gay, Vivre dans le Grand Nouméa, Atlas de la Nouvelle-Calédonie, IRD, 2012, pp.227-230 et en particulier de son croquis de synthèse.

Le croquis proposé ici est une transposition didactique destinée à des élèves de seconde. Il est conçu pour le thème 3 du programme de géographie (Aménager la ville) et peut servir pour une des deux études de cas recommandées pour ouvrir la leçon Villes et développement durable et plus particulièrement le premier thème suggéré : Croissance urbaine, étalement urbain, inégalités socio-spatiales. Il peut aussi servir en accompagnement personnalisé.

Pour aboutir à ce croquis il faut concevoir l’étude de cas dont il fera la synthèse. Un dossier documentaire est proposé, page suivante, mais on peut imaginer une étude aboutissant au même résultat à partir d’autres documents et/ou d’un questionnement différent.

Les principaux objectifs d’apprentissage poursuivis concernent les capacités et méthodes suivantes :

  • réaliser des cartes, croquis et schémas cartographiques, des organigrammes, des diagrammes et schémas fléchés, des graphes de différents types (évolution, répartition).
  • lire un document (un texte ou une carte) et en exprimer oralement ou par écrit les idées clés, les parties ou composantes essentielles ; passer de la carte au croquis, de l’observation à la description.

La mise en oeuvre peut se faire sur deux heures (à vérifier car non testé) :

  • la première heure est consacrée à l’étude de cas. Un travail en demi-groupes permet à l’enseignant d’apporter son aide aux élèves en difficulté afin que toute la classe progresse au même rythme. Les élèves réalisent, sur un fond de carte servant de brouillon, une ébauche de croquis ; cela permet de constater, d’un seul coup d’oeil, s’il comprennent les documents étudiés et s’ils savent localiser les lieux dont il est question. Tous les documents proposés ici étant disponibles en ligne, on peut concevoir cette étude sous forme de séance TICE ; dans ce cas on ne fournit aux élèves que les adresses internet des documents et, éventuellement, un fond de carte numérique à compléter avec un logiciel de dessin (MS Paint, Open Office Draw,...).
  • la deuxième heure, en classe entière, est consacrée à la synthèse. On en profite pour apporter aux élèves des compléments d’information, par exemple sur la croissance démographique urbaine ou sur les aménagements nécessaires, à l’aide de documents supplémentaires (graphiques, photos,...) vidéo-projetés. On distribue un nouveau fond de carte aux élèves afin de réaliser le croquis de synthèse proposé ici. Pour une trace écrite, on peut s’inspirer du résumé rédigé par J.C.Gay pour la revue M@ppemonde.

Croquis de synthèse

Afin de gagner du temps, un fond de carte est distribué aux élèves. Il correspond à la première diapositive du diaporama ci-dessous. La légende est déjà organisée et les intitulés, très simples, sont déjà inscrits mais on peut faire réfléchir les élèves au choix des figurés.

La distribution du fond de carte est l’occasion de faire remarquer aux élèves que le site sur lequel a été bâtie Nouméa est particulièrement contraignant. La ville est entourée par la mer sur trois côtés tandis que sa croissance spatiale est limitée, au Nord, par des montagnes abruptes.

Du croquis au schéma

Pour approfondir, on peut passer du croquis au schéma. Dans ce cas on ne distribue pas de fond de carte, les élèves reproduisent le tracé de la troisième image du diaporama ci-dessous.

++++

Dossier documentaire

Doc.1 : Nouméa, une ville de plus en plus inégalitaire

La forte demande de logements résultant de la forte expansion de l’agglomération nouméenne a conduit à une augmentation des prix dans l’immobilier qui oblige les ménages à s’éloigner de plus en plus de Nouméa pour accéder à la propriété. La hausse des prix sur ce marché renforce les déséquilibres urbains de l’agglomération […]. En effet, si tous les quartiers de Nouméa affichent des prix élevés, un clivage géographique semble couper la capitale calédonienne en deux. Cette ligne diffuse Nord-Est / Sud-Ouest dessine une frontière symbolique entre quartiers aisés et quartiers défavorisés […].

Les prix dans l’immobilier à Nouméa ainsi que le manque de foncier ont conduit une partie de la population à s’installer dans la périphérie de la ville. Les communes de cette périphérie bénéficient de réserves foncières permettant le développement d’habitats individuels associés à une meilleure qualité de vie tandis qu’à Nouméa le collectif se développe […]. Ces évolutions opposées semblent indiquer un creusement des inégalités face à l’habitat à Nouméa. Cette dernière regroupe, en effet, de grands logements à des prix très élevés réservés à une clientèle à fort pouvoir d’achat et des logements collectifs, sociaux et/ou vétustes destinés à une population dont les revenus sont plus limités.

Doc.2 : Dans les "squats" de Nouméa, avoir un toit passe avant l’indépendance

"Moi, ce que je voudrais c’est un toit et un boulot parce que j’ai un gamin de 5 ans. L’indépendance, ça ne m’intéresse pas trop", affirme Kenji Upigit, un jeune kanak de 25 ans, lassé de vivre dans une cabane en tôles, qui "prend l’eau de partout". Pour trouver son baraquement, il faut dangereusement quitter la voie express à l’entrée nord de Nouméa pour emprunter un chemin de terre cabossé qui conduit vers des dizaines de cabanes brinquebalantes, construites sur le site d’un ancien dépotoir. Bienvenue au squat Coca-Cola ! Coincé entre la route, un bras de mer pollué par les déchets et la proche zone industrielle de Ducos, ce squat, comme on baptise les bidonvilles en Nouvelle-Calédonie, se situe à quelques encablures de l’usine qui fabrique la célèbre boisson gazeuse [à Montravel]. "Là haut, c’est une ligne haute tension de 25.000 volts qui alimente la Société Le Nickel [à Doniambo]. Ca fait un de ces boucans quand il pleut !", explique le jeune homme, en désignant la cathédrale de fer, qui surplombe son modeste logis. Sorti de l’école en troisième, Kenji n’a pas réussi à intégrer le Centre de formation des apprentis de Nouméa, "à cause des maths", et il enchaine depuis les petits boulots […]. Une quinzaine de membres de la famille de Kenji, pour la plupart originaires de Lifou dans l’archipel des Loyauté, vit dans ce squat insalubre, parmi lesquels sa tante, Joséphine, résidente des lieux depuis trente ans. "La vie est trop chère, on ne peut pas se loger, même les courses, c’est dur", confie-t-elle, chignon tiré et robe traditionnelle aux couleurs vives. Avec son mari, elle irait bien s’installer à Lifou, mais l’île […] offre peu de possibilité d’emplois. Quelque 8.000 personnes, à 70% kanakes, vivent dans des squats à la périphérie de Nouméa, qui continue de concentrer emplois et richesses, malgré la politique de rééquilibrage économique en cours depuis 1988. Les travailleurs pauvres sont les plus durement frappés par la crise du logement dans le Grand Nouméa, où les loyers du secteur privé ont grimpé de 43% entre 2002 et 2006.

Doc.3 : Les quartiers d’habitat spontané en 1996

JPEG - 89.6 ko
Les quartiers d’habitat spontané en 1996
D.Dussy, Les squats, zones d’habitat spontané à Nouméa, ORSTOM Actualités, 1998.

Document 4 : Une forte spécialisation des quartiers

Le nombre de véhicules entrants sur Nouméa le matin entre 7 heures et 8 heures est nettement supérieur à celui des véhicules sortants. Il indique des migrations pendulaires dues à la concentration d’entreprises ou d’établissements scolaires. Ce phénomène est particulièrement marqué dans le quartier de Ducos qui regroupe un grand nombre d’entreprises […]. Au Centre-ville, l’excédent du matin est nettement supérieur à celui du soir. Dans ce quartier, s’ajoutent aux professionnels les scolaires et les personnes venant consulter une administration qui repartent à des heures plus diffuses. Au contraire, les quartiers résidentiels comme les quartiers de Nouméa Sud se vident durant la journée de travail. Un grand nombre de voitures sortent du quartier à l’heure de pointe du matin puis rentrent le soir. Cette spécialisation des quartiers de Nouméa (et de la périphérie) conduit à d’importants mouvements de population qui saturent le réseau à heures fixes […].

La concentration de véhicules conduit à un ralentissement significatif de la circulation, source de divers désagréments tels que les retards, le stress, etc.

Document 5 : Nouméa la nuit

A la faveur d’éternelles nuits d’été, vous profiterez avec bonheur des terrasses des nombreux bars et discothèques en sirotant un cocktail sous les étoiles. Les amateurs de jeux seront eux aussi enchantés par les deux casinos jouxtant le bord de mer. La plupart des établissements de nuit sont situés juste à côté des deux plus belles plages de la ville [l’Anse Vata et la Baie des Citrons]. Disco, reggae, zouk, R&B, techno, drum & bass ou encore variété française, vous pourrez découvrir des univers musicaux variés au cours d’une même soirée. Là encore, tous les publics trouveront l’ambiance qui leur convient : sympathique soirée entre amis à la Bodega Del Mar, cosy au Muzz’Bar, électrique au Pop Light ou « gay friendly » au MV Lounge, pour n’en citer que quelques-uns…

Pacifique au coeur, site internet du GIE Tourisme de la Province Sud (mars 2014).

Questions

1/ A l’aide du document 1, hachurez (sur le fond de carte) en jaune les quartiers défavorisés. Hachurez en orange les quartiers aisés. Quelles sont les principales différences entre ces quartiers ?
2/ D’après la phrase soulignée, les communes voisines ont davantage de terrains à bâtir ; quelles sont ces trois communes ? Soulignez leur nom en rouge (sur le fond de carte).
3/ A l’aide du document 2, entourez d’un cercle vert (sur le document 3) le squat où habite Kenji. A quelles difficultés les habitants des squats sont-ils confrontés ?
4/ D’après le document 3, les squats sont ils un phénomène récent ? D’après vos connaissances, depuis 1996 certains squats ont-ils disparu ? Rayez-les d’une croix verte (sur le document 3). De nouveaux squats sont ils nés ? Repérez-les par des carrés verts (sur le document 3).
5/ A l’aide du document 2, repérez par un triangle rouge (sur le fond de carte) l’usine métallurgique de la SLN. Sachant que les vents dominants sont les alizés, quels sont les quartiers les plus touchés par les particules émises par l’usine ?
6/ A l’aide du document 4, repérez par un rectangle rouge (sur le fond de carte) le quartier qui accueille de nombreuses entreprises. Repérez le Centre-ville par un cercle rouge ; quels types de services y attirent la population ?
7/ A l’aide du document 5, repérez par un trait rouge épais (sur le fond de carte) les lieux de loisirs nocturnes. D’après vos connaissances, ces lieux n’offrent-ils pas aussi des possibilités de loisirs diurnes ?
8/ A l’aide du document 4, proposez une définition des mouvements pendulaires. Représentez ces mouvements (sur le fond de carte) à l’aide d’une (ou plusieurs) flèche(s) rouge(s) à double sens.

Fond de carte

Ce fond de carte est inclus dans l’étude de cas. Il sert de support aux élèves pour localiser les informations contenues dans les documents.

JPEG - 91.6 ko
Les quartiers du Grand Nouméa

titre documents joints

Vivre dans le Grand Nouméa (schéma)

7 avril 2014
info document : Powerpoint slideshow
1.1 Mo

Diaporama pour passer du croquis au schéma


Vivre dans le Grand Nouméa (diaporama)

5 avril 2014
info document : Powerpoint slideshow
1.9 Mo

Croquis progressif


Vivre dans le Grand Nouméa (fond)

5 avril 2014
info document : PDF
198.5 ko

Un fond de carte pour les élèves


Vivre dans le Grand Nouméa (étude)

5 avril 2014
info document : PDF
568.1 ko

Proposition d’étude de cas


Vivre dans le Grand Nouméa (GIMP)

5 avril 2014
info document : GIMP multi-layer
1.4 Mo

Fichier permettant de modifier le croquis


Contact | Statistiques du site | Espace privé | | Visiteurs : 588 / 457890 Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Enseigner  Suivre la vie du site Lycée  Suivre la vie du site Seconde   ?