Votre navigateur ne lit pas le format Flash

HG/NC Le site académique d'histoire-géographie de Nouvelle-Calédonie

De Nouméa à Gold Coast : exemples de flux touristiques dans le Pacifique Sud

mardi 15 janvier 2013 par Christine GIESECKE

Introduction

Place dans les programmes officiels

Socle commun de compétences

Compétence 5 : la culture humaniste. Avoir des connaissances et des repères : acquérir un vocabulaire spécifique (flux, tourisme, croisière, services, tour opérateur, compagnie aérienne, écotourisme…..)
Situer dans l’espace : localiser plusieurs espaces et flux touristiques à différentes échelles.
Lire et pratiquer différents langages : analyser et compléter des tableaux statistiques, prélever des informations fournies par des graphiques, des textes et des photographies, rédiger un court paragraphe répondant à une problématique simple, compléter une carte et sa légende.

Sources documentaires

Démarche générale

Cette séquence peut servir à illustrer tout ou partie du thème 3 : les mobilités humaines.
Elle s’articule en deux séances.
La première séance : la Nouvelle-Calédonie, escale des croisiéristes, permet une approche de proximité et aborde une forme particulière de flux touristiques, la croisière, avant de la replacer dans l’ensemble du phénomène affectant le territoire et son proche voisin, l’Australie.
Avec la seconde séance : Gold Coast et le modèle touristique australien, on change d’échelle et on s’intéresse aux spécificités d’un pôle touristique attractif dans la région Pacifique qui peut être considéré comme un modèle du genre, enfin, on identifie la place et les dynamiques de l’Australie dans les flux touristiques mondiaux.

PREMIÈRE SÉANCE : LA NOUVELLE-CALÉDONIE, ESCALE DES CROISIÉRISTES

Démarche

La partie la plus visible des flux touristiques en Nouvelle-Calédonie s’observe au voisinage des quais toujours proches des lieux de vie des insulaires. À Nouméa, le quai des Long- Courriers accueille régulièrement des paquebots qui effectuent une courte escale dans le cadre d’une croisière organisée le plus souvent depuis l’Australie, à partir de Brisbane ou de Sydney. En 2011, 235 684 croisiéristes se sont arrêtés quelques heures à Nouméa, ce qui représente un peu plus du double des arrivées par avion (111 875).
Depuis une dizaine d’années, le nombre de touristes augmente grâce aux croisiéristes. En cinq ans, leur nombre a doublé (104 645 en 2007). Dans le même intervalle, le nombre de paquebots en escale est passé de 75 à 115.
Le phénomène n’est pas local : l’Organisation Mondiale du Tourisme (OMT) a dénombré 30 millions de croisiéristes sur les 980 millions de touristes recensés dans le monde pour l’année 2011. Cette forme de déplacements de loisirs est en progression constante.
Mais il faut cependant relativiser à l’échelle mondiale l’importance de ce mode de déplacement touristique (6%), contre 51% pour l’avion, 41% pour la route et 2% pour le rail.

Problématiques

Dans quelle mesure la Nouvelle-Calédonie est-elle un espace propice à l’essor des flux de croisiéristes ?
Ces flux touristiques reflètent-ils des rapports privilégiés entre pays émetteur et pays récepteur ?

La croisière, une manière de voyager en plein essor (première heure).

Accroche

Identifier l’endroit, la scène et ses acteurs : le quai des Long- Courriers, lieu d’émission d’un type de flux touristiques en expansion : les croisières.

  • D4. Le Pacific Dawn, un des trois paquebots de croisière de la société australienne P & O (Peninsular and Oriental Company), filiale du groupe anglo-américain Carnival Corporation qui vient de fêter sa cent-cinquantième escale en Nouvelle-Calédonie. Le bateau peut accueillir 2020 passagers, il a été dessiné par l’architecte Renzo Piano, auquel on doit également le centre culturel Tjibaou. Le paquebot est accompagné d’un escorteur, l’équipage est prêt à jeter l’ancre, les touristes sont sortis sur les ponts.
  • D5. Le commissaire de port, trois acconiers et le bateau escorteur assistent les opérations d’accostage au quai des Long- Courriers.
  • D6. Dans son bulletin du mois de mars 2012, la CCI consacre un dossier au tourisme de croisière en Nouvelle-Calédonie.

Mise en activité

Supports : diaporama 1 + fiche d’activité 1.

La plupart des supports proviennent du site internet de la société australienne P & O. Les vidéos en anglais sont aisées à comprendre. Les mots ou phrases-clefs des textes descriptifs ont été soulignés. C’est une occasion pour les élèves, en fonction du temps imparti, de tester leur pratique d’une langue vivante étrangère. Les trois propositions d’activités permettent d’aborder le phénomène du e. tourisme qui a concerné 27 millions de personnes en 2010. On peut inviter ultérieurement les élèves à faire des exercices de simulation sur ce site ou bien sur un site local. Les prix ont été calculés sur la base d’un cours moyen : 1 AU $= 100 francs CFP.

Les flux de touristes en Nouvelle- Calédonie (deuxième heure) Mise en activité

Supports : diaporama 2 + fiche d’activité 2.

Selon l’objectif de l’enseignant, chacun des trois exercices peut être une passerelle permettant d’aborder au choix :
La seconde séance proposée ici et traitant des flux touristiques à Gold Coast.
Une séance qui traiterait des autres supports des flux touristiques (avion, route, rail).
Une séance qui aborderait une autre sorte de flux : les migrations de travail.

++++

DEUXIÈME SÉANCE : GOLD COAST ET LE MODÈLE TOURISTIQUE AUSTRALIEN

Démarche

Après avoir rappelé que l’Australie était en 2011 la seconde destination touristique des Calédoniens (36 000) derrière la France (37 000), on présente la région de Gold Coast, jumelée avec Nouméa depuis 1992.
Dans cet espace très apprécié des Calédoniens, les touristes ont le choix entre plusieurs types d’activités bien spécifiques et bénéficient d’infrastructures modernes dans le respect du développement durable.
L’Australie, pionnière en matière d’écotourisme, a fondé en 1991 l’ONG Ecotourism Australia, affiliée à l’UNESCO. La présentation des principaux labels permet d’identifier les objectifs prioritaires de la politique touristique australienne.
Le dynamisme de l’aéroport de Gold Coast illustre bien la concordance entre les performances de l’offre et de la demande touristique.

Problématiques

Quelles sont les aménagements remarquables de la Gold Coast ?
En quoi Gold Coast est-elle un exemple d’ouverture au tourisme international ?

Une destination touristique attractive (première heure)

Accroche

D 3. Repérer et nommer les principales activités ciblées par la vidéo de promotion.
Cette vidéo de promotion permet de repérer les points forts de la destination. Un élève peut noter au tableau et classer au fur et à mesure les sites et les activités (sports, shopping, casino, réserves naturelles, parcs de loisirs…)

Mise en activité

Supports : diaporama 3 + fiche d’activité 3.

  • D 4 : cette image montre les différents paysages naturels et humains caractérisés par un littoral densément urbanisé à l’architecture verticale qui s’oppose à un hinterland préservé et peu peuplé.
  • D 5 : les animations sont destinées à aider au repérage des éléments à inclure dans la carte.
  • D 6-7 : l’observation des photos amène à une réflexion sur le contraste entre le littoral et l’arrière-pays. Les infrastructures routières (Gold Coast Highway) , les immeubles en construction, évoquent la dynamique des secteurs économiques liés au tourisme.
  • D 9-13 : le label Ecotourism Australia a fêté ses 20 ans en 2011. Il récompense les initiatives respectueuses de l’environnement et de la culture. Sur le même principe, Green Globe 21, basé sur les 21 principes du développement durable signés par 182 chefs d’État au sommet de la Terre de Johannesburg, est une accréditation internationale créée en Australie en 1999. Le parc national de Lamington a obtenu le label Green Globe. Étendu sur 20 500 hectares, la richesse de sa forêt humide lui doit d’être inscrit au patrimoine mondial de l’humanité depuis 1994.

L’espace australien dans les flux touristiques mondiaux (deuxième heure).

Mise en activité :

Supports : diaporama 4 + fiche d’activité 4.

  • D 4 : la carte du trafic aérien de Gold Coast permet de localiser les différentes destinations. Il faut y ajouter une destination directe : Singapour.
  • D 6 : la présentation des compagnies aériennes illustre la diversification des échanges. Au départ aéroport domestique, Gold Coast Airport devient international en1990 avec une ligne directe vers la Nouvelle-Zélande. Dans les années 2000, des compagnies asiatiques s’implantent : air Asia, Tiger Airways Australia. En 2011 la compagnie australienne Jetstar Qantas crée la ligne Jetstar Japan avant Jetstar Hong-Kong prévu pour 2013. Avec 5, 5 millions de passagers en 2011, l’aéroport pourtant voisin de Brisbane affiche sa propre vocation internationale. On peut évoquer à ce propos les rapports économiques privilégié entre l’Australie et Chine qui sont premiers partenaires commerciaux bilatéraux. Pour attirer la clientèle chinoise, les visas ADS (Approved Destination Status) sont délivrés en 48 heures. Depuis 2010, l’Australie est la première destination des Chinois qui fournissent aussi la part la plus importante des recettes de l’industrie du tourisme.
  • D 8 : La courbe de l’évolution du trafic passager suit chronologiquement l’apparition des compagnies tournées vers l’Asie.
  • Les diapositives suivantes (D 9/12) permettent de contextualiser en observant d’abord à l‘échelle de l’Australie la place du Queensland dans les choix touristiques (un total en 2011 pour l’ensemble du pays de 5,5 millions de touristes, dont près de 2 millions dans le Queensland.) puis en situant la région Asie-Pacifique dans l’évolution des flux touristiques internationaux durant ces dernières décennies. À l’appui de ces observations et de la carte qui leur est proposée, les élèves sont enfin invités à exprimer par une phrase simple la place de l’Australie dans les flux touristiques mondiaux. On peut leur indiquer qu’au-delà de son rang encore modeste, elle occupe le 8ème rang mondial pour les recettes touristiques (22,6 billions d’euros).

FICHES D’ACTIVITE

Fiche1 : La croisière, une façon de voyager en plein essor

Un trajet de croisière : « Pacific Highland Hopper » (D 7-vidéo-).

De quelle façon se déroule une croisière-type ? Quelle en est la durée et comment se font les escales ? Placez sur la carte en majuscules rouges le nom des pays visités, indiquez en bleu au-dessus des escales le jour de navigation(J1). Complétez le calendrier de la croisière.

La présentation des escales : Nouméa, Lifou, Port-Vila (D 8/10-vidéos-)

Comment est vendu le produit touristique ? Quels centres d’intérêt sont retenus ? Quels loisirs sont ciblés ?

Relevez quelques informations dans chacune des présentations et complétez le tableau.

Une sélection des excursions les plus populaires (D 11-18)

Quels sont les secteurs économiques impactés lors de ce type d’excursions ?

Exercice oral : calculez le montant total des dépenses pour les trois excursions présentées. Ces sommes reviennent-elles totalement aux prestataires locaux ? Justifiez votre réponse en utilisant un vocabulaire approprié.
Choisissez une des excursions et complétez le schéma ci-dessous en donnant au moins deux exemples de services sollicités en amont et en aval de l’activité (ex : guide, traducteur, restauration, tour opérateur, agence de tourisme, société P&O….)

Fiche 2 : Les flux de touristes en Nouvelle-Calédonie

L’origine géographique des croisiéristes (D 4)

À quel public s’adressent les croisières passant par la Nouvelle-Calédonie ?
Observez le graphique et rédigez un court paragraphe en essayant de justifier la répartition des touristes par origine géographique.

Les arrivées en Nouvelle-Calédonie par type de voyageurs en 2011 :

Quelle place occupent les croisiéristes parmi les flux touristiques en Nouvelle-Calédonie ?


ISEE Enquête passagers-DPAF-Port autonome de Nouméa

Calculez le nombre total de touristes arrivés en Nouvelle-Calédonie en 2011, indiquez l’importance de la part des croisiéristes et des touristes en général dans l’ensemble du trafic.

Les arrivées en Nouvelle-Calédonie par pays d’origine en 2011(aéroport de Tontouta) :

Quelle est la place du tourisme australien en Nouvelle-Calédonie ?


*Dont : Wallis et Futuna (7, 2%), Polynésie française (4,4%), Vanuatu (3,6%), La Réunion (1,4%).

ISEE Enquête passagers-DPAF-Port autonome de Nouméa

Exercice oral de synthèse : Répondez à la problématique et essayez de justifier la place respective des principaux pays émetteurs. Les motivations de ces déplacements touristiques sont-elles les mêmes pour tous les voyageurs ?

Un corrigé est proposé à la fin du fichier pdf joint.


titre documents joints

Diaporama 1

22 janvier 2013
info document : Powerpoint slideshow
3.3 Mo

Diaporama 2

15 janvier 2013
info document : Powerpoint slideshow
267.8 ko

Diaporama 3

15 janvier 2013
info document : Powerpoint slideshow
2.7 Mo

Diaporama 4

15 janvier 2013
info document : Powerpoint slideshow
1.3 Mo

Consignes d’utilisation du site de P&O Cruises

15 janvier 2013
info document : PDF
285.4 ko

De Nouméa à Gold Coast : exemples de flux touristiques dans le Pacifique Sud

15 janvier 2013
info document : PDF
509.5 ko

Proposition d’une séquence en classe de quatrième


Contact | Statistiques du site | Espace privé | | Visiteurs : 828 / 456657 Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Enseigner  Suivre la vie du site Collège  Suivre la vie du site Quatrième   ?