Votre navigateur ne lit pas le format Flash

HG/NC Le site académique d'histoire-géographie de Nouvelle-Calédonie

Le peuplement aborigène de l’Océanie proche

lundi 27 février 2012 par Jérôme GEOFFROY

Ces deux exercices peuvent trouver leur place au début du premier thème d’histoire de Seconde, avant d’aborder l’émigration européenne. Ils peuvent aussi être utilisés dans le cadre de l’accompagnement personnalisé. Le premier exercice permet de réaliser un croquis, le second aboutit à une synthèse. Durée : une heure chacun. L’atlas utilisé est l’Atlas 2000 de Nathan.

Exercice 1 : CROQUIS

Doc.1 : Les archéologues repoussent toujours plus loin l’origine du premier peuplement de l’Australie.

Avant 1968 […] on estimait qu’il avait débuté il y a six mille ans. Les deux découvertes du lac Mungo ont repoussé successivement ces limites à vingt cinq mille et trente mille ans ; dans les années quatre vingt, on faisait état d’un peuplement vieux de quarante mille ans, puis, au début des années quatre vingt dix, les restes d’un squelette mâle, exhumés à Kow Swamp, près du [fleuve] Murray, ont été datés de soixante mille ans au moins. Les archéologues commencent maintenant à penser que l’Australie était déjà peuplée il y a cent mille voire cent vingt mille ans.

Nile & Clerk, Atlas de l’Australasie, Editions du Fanal, 1995.

Doc. 2 : Hypothèse généralement admise pour le premier peuplement de l’Australie.

On estime que c’est durant la fin de [la dernière] époque glaciaire [il y a] entre cent mille et soixante mille ans, quand l’extension des plaques de glace polaire retenait d’immenses quantités d’eau (ce qui provoqua un abaissement du niveau des mers autour du monde d’environ 60 mètres), que des êtres humains ont pour la
première fois atteint l’Australie. Des bancs de terre sont apparus et la profondeur des passes entre les îles a diminué. Avec la Nouvelle-Guinée, au nord, et la Tasmanie, au sud, l’Australie formait une masse uniforme, le Sahul. Les voies maritimes séparant l’Australie de l’Asie du Sud-Est étaient plus étroites et moins dangereuses qu’aujourd’hui. L’abaissement du niveau de la mer aurait notamment raccourci et comblé en partie les passages maritimes entre les îles les plus méridionales du Sud-Est asiatique : les Célèbes, Lombok, les petites îles de la Sonde et Timor, les ramenant au plus à environ 16 kilomètres de long. Les migrations humaines auraient ainsi profité de la chaîne d’îles se déroulant depuis le continent asiatique, et ce durant une longue période. Le chenal le plus large à franchir, environ 70 kilomètres, séparait Timor du continent australien […]. Au cours des milliers d’années qui suivirent l’arrivée des hommes en Australie, tant que les bancs de terre et les chenaux peu profonds qui la reliaient au Sud-Est asiatique existèrent, d’autres émigrants empruntèrent les mêmes routes, repoussant les premiers arrivants plus loin à l’intérieur du continent. On pense maintenant que les aborigènes de Tasmanie étaient les descendants de quelques-uns des premiers occupants de l’Australie qui, devant l’avance de nouveaux venus, s’étaient réfugiés dans l’extrême sud-est du
continent.

Nile & Clerk, Atlas de l’Australasie, Editions du Fanal, 1995.

Questions :

1 – Quel est l’âge des plus vieux ossements humains découverts en Australie (doc.1).

2 – A quand remonterait, selon les archéologues, le premier peuplement de l’Australie (doc .1) ?

3 – Qu’est-ce qui conduit les archéologues à repousser sans cesse la date du premier peuplement (doc1) ?

4 – A l’aide de l’atlas, indiquez sur le fond de carte les lieux suivants : Murray (fleuve), détroit de Bass, détroit de Torrès ainsi que les îles : Nouvelle-Guinée, Australie, Célèbes (aujourd’hui Sulawezi), Sonde, Timor, Tasmanie.

5 – Replacez dans l’ordre chronologique les évènements permettant d’expliquer la traversée des Aborigènes vers l’Australie (doc 2) :

Abaissement du niveau des mers - Traversée des Aborigènes – Extension des glaces polaires – Refroidissement du climat – Apparition de « ponts continentaux » (bancs de terres reliant les continents).

6 – A l’aide de l’atlas (les zones en bleu très pâle correspondent à peu près aux terres émergées il y a 60 000 ans) tracez les contours du Sahul (doc.2) sur le fond de carte et indiquez par des flêches le trajet supposé des Aborigènes.

++++Exercice 2 : SYNTHESE

SUJET : QUI ETAIENT LES PREMIERS HABITANTS DE L’OCEANIE ?

Doc.1 : Le premier peuplement de
l’Australie.

Les archéologues repoussent toujours plus loin l’origine du premier
peuplement de l’Australie. Avant 1968, on estimait qu’il avait débuté il y a 6000 ans. […] puis, au début des années 90, les restes d’un squelette mâle exhumés à Kow Swamp [ sud de l’Australie] ont été datés de soixante mille ans au moins. Les archéologues commencent maintenant à penser que l’Australie était déjà peuplée il y a 100 000 voire 120 000 ans.

Doc.2 : La traversée depuis le Sud-Est
asiatique.

On estime que c’est durant la fin de l’époque glaciaire, entre 100 000 et 60 000 ans, quand l’extension des glaces polaires retenait d’immenses quantités d’eau ( ce qui provoqua un abaissement du niveau des mers autour du monde d’environ 60 mètres), que des êtres humains ont pour la première fois atteint l’Australie. […] Avec la Nouvelle-Guinée, au nord, et la Tasmanie, au sud, l’Australie formait une masse informe, le Sahul.

Doc.3 : L’isolement des Aborigènes.

La fin de l’époque glaciaire est responsable de l’isolement et, partant, du développement particulier de la culture aborigène. Quand les glaces ont reflué vers les pôles, le niveau de la mer a recommencé à s’élever, rendant les voies de passage océaniques plus dangereuses […]. Il y a environ 10 000 ans, les ponts continentaux reliant l’Australie à la Nouvelle-Guinée et à la Tasmanie furent engloutis par les eaux des détroits de Torrès et de Bass, et les Aborigènes furent virtuellement coupés de l’influence du monde extérieur […] Le réchauffement de la température eut pour effet de transformer les riches pâturages en déserts arides.

Extraits de l’Atlas de l’Australasie, Nile & Clerk, Editions du Fanal, 1995.

QUESTIONS :

A – PROBLEMATISEZ :

1 – Expliquez l’arrivée des Aborigènes en Océanie puis leur isolement en classant les termes suivants par un nombre de 1 à 10 :

  • fonte des glaces polaires
  • refroidissement de l’atmosphère
  • réchauffement de l’atmosphère
  • apparition de ponts continentaux
  • baisse du niveau des océans
  • traversée des Aborigènes
  • isolement des Aborigènes
  • disparition des ponts continentaux
  • extension des glaces polaires
  • hausse du niveau des océans

2 – A quelles questions les documents 1 à 3 permettent-ils de répondre (utilisez l’expression « premiers habitants de l’Océanie » et l’un des mots suivants : « quoi », « où », « quand », « comment », « pourquoi ») ?

  • Doc.1 : ………………………………………………………………………………. ..?
  • Doc.2 :……………………………………………………………………………….. ..?
  • Doc.3 :……………………………………………………………………………….. ..?

B - SYNTHETISEZ :

A l’aide du travail effectué, rédigez un texte d’une dizaine de lignes répondant au sujet.


titre documents joints

Le peuplement aborigène 2/2

27 février 2012
info document : PDF
68.8 ko

Un exercice permettant de réaliser une synthèse en Seconde


Le peuplement aborigène 1/2

27 février 2012
info document : PDF
86.8 ko

Un exercice permettant de réaliser un croquis en Seconde


Contact | Statistiques du site | Espace privé | | Visiteurs : 1024 / 456657 Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Enseigner  Suivre la vie du site Lycée  Suivre la vie du site Seconde   ?