Votre navigateur ne lit pas le format Flash

HG/NC Le site académique d'histoire-géographie de Nouvelle-Calédonie

Il y a 80 ans, le Ralliement de la Nouvelle-Calédonie à la France Libre

mardi 1er septembre 2020.

Le Trinôme académique de la Nouvelle-Calédonie propose, le mercredi 16 septembre 2020 à partir de 17h30, dans l’amphithéâtre de la Base navale de Nouméa, une conférence intitulée : « Il y a 80 ans, le Ralliement de la Nouvelle-Calédonie à la France Libre ».

Cette conférence sera prononcée par Ismet Kurtovitch, docteur en histoire contemporaine, spécialiste de la période de la guerre et de l’après-guerre, qui nous présentera l’entrée de la Nouvelle-Calédonie dans la résistance en 1940.

Avec l’Armistice de juin 1940, en quelques jours, la Nouvelle-Calédonie est isolée de la métropole, pratiquement sans nouvelles ni instructions du gouvernement central et, au dire du gouverneur lui-même, peut-être déjà livrée par les conditions d’armistice à une puissance étrangère. En outre, il faut maintenant réorienter tout le commerce extérieur de la colonie puisque 43% de ses importations viennent de l’ensemble français qui lui achète la plus grande partie de ses produits d’exportation - minerais, mattes, café, coprah, trocas, conserves de viande -. Si nous ajoutons à ces ruptures dans l’ordre politique et économique, l’engagement de poursuivre effectivement la guerre, on mesure l’ampleur et la nouveauté de la tâche. Il s’agit de savoir comment continuer la guerre après l’unanimité dans l’enthousiasme patriotique des premiers jours. C’est ainsi et pour cette raison précise, qu’au lendemain de l’armistice le destin politique de la Nouvelle-Calédonie est comme suspendu. Le Ralliement à la France Libre n’est pas encore envisageable puisque le général de Gaulle lui-même n’a pas encore arrêté officiellement la forme que prendra sa résistance. Que faire ?

Ce cycle de conférences s’adresse à un public intéressé par les questions de Défense et d’histoire (enseignants, cadres des FANC, auditeurs de l’IHEDN, correspondants-défense des municipalités, réservistes, étudiants, etc.). Les conjoints des militaires des FANC, et les collégiens ou lycéens y sont bienvenus, à condition d’être inscrits.

Le nombre de places est limité à 85 personnes. Pour vous inscrire, merci d’envoyer (avant le mardi 15 septembre 2020 au soir) au MP Joniak un email avec pour objet : « Conférence du trinôme académique », en précisant les nom, prénom, date et lieu de naissance de chaque personne souhaitant participer, ainsi que - pour accéder au parking à l’intérieur de la Base - le type de véhicule et le numéro d’immatriculation.


Contact | Statistiques du site | Espace privé | | Visiteurs : 885195 Suivre la vie du site fr    ?