Votre navigateur ne lit pas le format Flash

HG/NC Le site académique d'histoire-géographie de Nouvelle-Calédonie

Sydney, une métropole de la région Pacifique

dimanche 17 mai 2020 par Alain BOULEAU

Comment Sydney s’adapte-t-elle pour être une métropole de rang mondial ?

 Introduction

Place dans le programme : cette étude de cas peut être traitée dans le thème 1 du programme de Première (La métropolisation : un processus mondial différencié), thème qui doit être traité entre 14 et 17 heures.

Durée : 1h30/2h en présentation par l’enseignant(e) ou en exercice numérique pour les élèves

Notions : métropole, ségrégation socio-spatiale, gentrification, réhabilitation urbaine, recomposition urbaine.

Capacités :

  • Nommer et localiser les principaux processus et phénomènes étudiés.
  • Utiliser l’échelle appropriée pour étudier un phénomène
  • Mettre en oeuvre l’analyse à différentes échelles en géographie
  • Réaliser une production graphique dans le cadre d’une analyse.
  • Savoir lire, comprendre et apprécier une carte

Support de présentation : présentation Genially

 A. Une ville au rayonnement mondial

Diapo 2 sur la présentation Genially : cliquer sur les icônes dans l’ordre suivant

Sydney, une métropole de la région Pacifique Source du fond : Pixabay

Questions sur l’extrait vidéo Google Earth :

1. Localisez la métropole de Sydney en Australie.
2. Décrivez l’organisation de l’hypercentre de Sydney (types d’espaces et d’habitats).
3. Déduisez-en les principales activités économiques.

Description de la photographie : apport de connaissances.

Les informations suivantes sont données aux élèves par l’enseignant(e) :
1. Le Chifley Tower est un gratte-ciel de bureaux construit à Sydney (Australie) en 1992 et situé au 27 Macquarie Street.
2. Depuis la construction de l’AWA Tower en 1939, plus d’une centaine de gratte-ciel (immeuble de 100 mètres de hauteur et plus) ont été construits à Sydney et dans sa banlieue, la très grande majorité depuis les années 1970.

  • Le Crown Resort (hôtel et casino de 271 m et 75 étages) qui sera achevé fin 2020 (après quelques différends juridiques concernant l’obstruction de la vue notamment) illustre la volonté de faire rayonner le CBD dans le domaine touristique.
  • La tour de Centrepoint (haute de 309 m et construite entre 1970 et 1981) est un élément remarquable du Skyline de Sydney et de son CBD.

Source : Newsroom

Analyse de la carte

1. Relevez le rang de Sydney dans le classement des villes mondiales.
2. Quel est le domaine pour lequel la ville est le moins bien classée ? Pourquoi ?

Source (Le Livre scolaire, Géographie, 1re, 2019) : Le document cartographie sur un planisphère les résultats du Global power city index en 2017 en précisant pour les principales villes concernées le rang obtenu pour chaque critère. Le Global power City index « est un indicateur d’intégration des métropoles à la mondialisation proposé par l’Institut pour des stratégies urbaines de la Mori Memorial Foundation » (Géoconfluences) qui compte parmi les membres du comité en charge de ce travail Saskia Sassen (à l’origine de la notion de ville globale). Le site Géoconfluences précise au moyen d’un tableau les principaux indicateurs retenus pour l’établir. Londres y est ici présentée comme étant la première ville mondiale parce que bien située dans l’essentiel des indicateurs retenus et regroupés en six catégories (voir couleurs).

 B. Des inégalités socio-spatiales

Diapo 4 sur la présentation Genially

Question sur les 2 cartes

Décrivez les inégalités sociales dans la métropole de Sydney selon la répartition des ménages à hauts revenus (plus de 2 000 AUD hebdomadaires, plus de 1 200 €) à Sydney en 2007.

Sources :

 C. Une métropole « verte et connectée »

Diapo 5 sur la présentation Genially

Questions sur l’article

Le tourisme continue de croître dans la ville la plus peuplée d’Australie. En 2016, Sydney a enregistré plus de 8 millions de nuitées et représente à elle seule près d’un quart du PIB touristique du pays. Selon un rapport du World Trade & Tourism Council sur l’impact touristique à Sydney, elle concentre 22 % des emplois liés au tourisme en Australie. […] Dans le cadre du Plan de Développement Durable 2030 de la ville, Sydney s’est fixé pour objectif de réduire de 70 % les émissions de gaz à effet de serre par rapport à 2006 et vise la neutralité carbone en 2050. Parmi les différentes mesures figure la plantation de 800 arbres par an au coeur de la métropole australienne, avec pour but de doubler la superficie du couvert forestier urbain. Dans un autre registre, plus de 6 500 ampoules LED ont été installées afin d’éclairer les rues depuis mars 2012. Cela a entraîné une baisse de 48 % des émissions de carbone et a permis à la ville de faire des économies substantielles de consommation électrique chaque année. Sydney est aussi devenue le premier siège d’une province du pays neutre en émissions carbone. Malgré toutes ces initiatives prometteuses, il reste encore beaucoup à faire. Sur l’année 2015/2016, le secteur hôtelier et touristique était responsable de plus de 20 % des émissions de gaz à effet de serre de la ville. Il représentait aussi 14 % de la consommation d’eau potable et 47 % des déchets commerciaux de Sydney, dont seulement la moitié est actuellement recyclée. […] Si la ville désire atteindre ses objectifs ambitieux, il ne fait aucun doute que son secteur touristique devra s’engager à réduire de façon significative son empreinte carbone …

Source : World Trade & Tourism Council (15 octobre 2018)

1. Relevez les objectifs et les moyens mis en oeuvre dans le cadre du Plan de Développement Durable 2030.
2. Dans un graphique, montrez l’impact environnemental du secteur touristique à Sydney. CORRECTION du GRAPHIQUE : cliquer sur l’icône
3. En quoi la métropole de Sydney reflète-t-elle les enjeux actuels du développement durable ?

Illustrations : apport de connaissances.

Les informations suivantes sont données aux élèves par l’enseignant(e)

Photographie 1 :

Source : http://www.jeannouvel.com/projets/o...

  • Description : deux tours emblématiques conçues par Jean Nouvel transforment le skyline de Sydney. Le programme comprend une tour d’appartements résidentiels de 34 étages et une tour d’appartements de 12 étages posées sur un socle commercial commun sur le site d’une ancienne brasserie située près du centre-ville. Un paysage vertical conçu en collaboration avec le botaniste et artiste français Patrick Blanc couvre environ 50 % de la façade des bâtiments.
  • Architecture durable : ce paysage prolonge verticalement le parc urbain adjacent, créant un cadre de vie exceptionnel pour les résidents et une puissante icône de verdure dans le skyline de Sydney. Murs hydroponiques, réserves de terre horizontales et câbles de soutien intégrés dans les façades de la tour reçoivent une grande variété de plantes grimpantes et rampantes. Elles agissent comme un dispositif de contrôle solaire naturel changeant avec les saisons, protégeant les appartements de la lumière directe du soleil pendant l’été tout en ménageant un maximum de soleil en hiver. Un héliostat (instrument d’optique formé d’un miroir plan mû par un mécanisme d’horlogerie qui assure, malgré le mouvement apparent du Soleil, la projection en un point fixe des rayons solaires réfléchis) motorisé fixé à la console capte la lumière du soleil et la reflète vers le bas sur la partie du parc située à l’ombre de la tour. L’héliostat est éclairé la nuit par l’artiste français Yann Kersalé. One Central Park intègre de manière inédite l’architecture du paysage et celle des tours et offre à Sydney une nouvelle icône architecturale qui symbolise l’avenir durable de la ville.

Photographie 2 :

Source : https://watersensitivecities.org.au... et https://watersensitivecities.org.au/

La naturalisation de 4,9 millions de dollars de 1,1 km de berge le long de la rivière Cooks à Sydney a impliqué la démolition et le remplacement de panneaux de béton escarpés et détériorés des années 1930 et 1940 par des berges plus doucement inclinées, stabilisées avec du grès et plus de 80 000 plantes indigènes locales. Les travaux ont créé des espaces activés attrayants pour le public et un habitat supplémentaire pour les oiseaux et la vie aquatique. Ce projet comprenait la planification générale, la conception et la construction d’une berge respectueuse de l’environnement pour remplacer le canal de béton détérioré sur trois sites le long de la rivière Cooks.

 Pour aller plus loin

Étude de cas : la réhabilitation d’une friche industrielle « Carriagework » dans le quartier de Redfern à Sydney (p. 59 à 66)


titre documents joints

Sydney, une métropole de la région Pacifique

17 mai 2020
info document : PDF
891.9 ko

Fiche-élève


Sydney, une métropole de la région Pacifique

17 mai 2020
info document : PDF
726.6 ko

Fiche-professeur


Contact | Statistiques du site | Espace privé | | Visiteurs : 185 / 885865 Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Enseigner  Suivre la vie du site TICE   ?