Votre navigateur ne lit pas le format Flash

HG/NC Le site académique d'histoire-géographie de Nouvelle-Calédonie

Le ralliement de la Nouvelle Calédonie en 1940

samedi 17 juillet 2010 par Isabelle AMIOT

ATTENTION :Ces documents peuvent servir à la construction d’un cours. Ils ne
constituent pas une fiche de travail d’une heure.

I./ Le Ralliement de la Nouvelle-Calédonie : son origine et un de ses effets sur place

Document 1 : Affiche éditée le 14 juillet 1940 et
faisant suite à l’appel à la résistance du Général
de Gaulle

JPEG - 66 ko
Document 1 : affiche de juin 1940
Cette affiche fut placardée dans les rues de Londres quelques jours après l’appel du 18 juin. Elle reprend les
grands thèmes du discours du général de Gaulle : la dénonciation de l’armistice du 22 juin 1940 et le rôle du
maréchal Pétain, l’appel à la résistance « de tous les Français où qu’ils se trouvent », cette dernière
expression pouvant concerner plus directement les Néo-Calédoniens.

Document 2 : Appel à tous les Calédoniens
qui veulent une France Libre ( La France
Australe, mercredi 11 septembre 1940 )

RALLIEMENT

Comité Néo-Calédonien
Pour aider à la libération de la France

Appel à tous les Calédoniens
Qui veulent une France Libre

Il fait appel à tous les dévouements et à toutes les
générosités.
La France est envahie, dominée par un ennemi ( … ),
un armistice qui laisse planer sur le sort de la Patrie
de terribles menaces ( … ) : des avertissements non
déguisés sur le sort qui nous est réservé, les
vexations, les privations, les souffrances déjà
imposées au peuple français permettent d’imaginer
ce que sera la paix si nous sommes définitivement
vaincus : un asservissement total, le démembrement
de la France, la confiscation de ses colonies.
Il n’est pas de Français qui puisse vouloir ou accepter
ceci.
Si la France désarmée et envahie est privée de tout
moyen de résister, il reste ailleurs des forces libres
qui peuvent et qui veulent la défendre.
Notre devoir est de les aider, et c’est pour cela que
nous nous adressons à vous, Calédoniens, dont nous
savons l’ardent patriotisme (… ).
La Patrie est en danger. Elle l’était avant
l’Armistice ; elle l’est plus encore à présent.
Prodiguez-lui vos secours. (… )
Joign ez-vous donc à nous sans distinction d’opinions.

Nous nous sommes groupés non pour faire triompher
un parti mais pour sauver notre pays en aidant ceux
qui luttent pour lui rendre la liberté. (… )
Soyez donc généreux, vous aurez bien mérité de la
Patrie.
(… )

Pour le Comité Le Président P JEANNIN

Document 3 : Une grande manifestation calédonienne ( La France Australe, jeudi 19
septembre 1940 )

Ce matin a eu lieu à Nouméa une grande manifestation en faveur du rattachement de la
Nlle-Calédonie à la France Libre. A 7h, une foule immense se rendit au devant des
représentants de la population calédonienne : MM Vergès, Prinet, Moulédous et Rabot qui
revenaient de l’Intérieur accompagnés d’un grand nombre de colons (… ).
M. Sautot débarqua, accueilli par la foule enthousiaste qui l’accompagna à pied jusqu’au
Gouvernement.
Après un long entretien avec le Colonel Denis, M. Sautot fit une adresse à la foule
annonçant qu’il était chargé par le Général de Gaulle de procéder au ralliement de la Nlle
Calédonie à la France Libre. Plusieurs fois interrompu par les vivats de la foule, le
gouverneur Sautot dit qu’avec la volonté presque unanime de la population, il compte
rassembler toutes les forces vives du pays pour contribuer à la libération de la France, aux
côtés de la Grande-Bretagne.

Document 4 : La Milice civique ( La France Australe, mercredi 24 décembre 1941 )

LA MILICE CIVIQUE

Dimanche matin, première réunion de la Milice Civique pour les Miliciens de Nouméa.
350 hommes de tous âges et de toutes conditions, se sont réunis pour offrir d’aider l’armée régulière
dans la défense de la Colonie et de son Chef-lieu. Beaucoup d’anciens combattants sont parmi eux.
Sans arme, sans uniforme pour la première réunion (… )
Sous le commandement du Capitaine G. Dubois, deux compagnies avaient été formées, commandées
par les aspirants de Milice, J. Desmazures et E. Solier. (… )
Puis le Capitaine Dubois s’adresse à ses hommes, prononce d’une voix forte, vibrante d’ardeur et de
profonde conviction, l’allocution suivante :
Amiral, M. Le Gouverneur, Sous-officiers, caporaux
et soldats
de la Milice Civique,
La Nouvelle-Calédonie court le risque d’être attaquée
à l’improviste comme le sont actuellement d’autres
îles du Pacifique.
Volontaires de la Milice Civique, nous avons décidé -
d’un commun accord - de ne pas laisser l’ennemi
s’installer chez nous.
Nous avons décidé - d’un geste d’homme libre -
d’apporter à l’armée, chargée de la défense de ce
pays, notre concours le plus complet, notre
dévouement le plus absolu, notre courage, notre foi.
« Mourir oui, capituler jamais ». (… )

Sous-officiers, caporaux et soldats, que tous et chacun demeurent constamment fidèles à notre
devise :
HONNEUR ET PATRIE
« Nous avons un cœur et non pas une âme de vaincus. »

Questions :

Document 1 :
1. Présentez ce document : nature, auteur, date, sujet.
2. Quelle attitude face à l’Allemagne est traduite par ce document ?

Document 2 :
1. De qui émane ce document et à qui s’adresse-t-il ?
2. Quels sont les objectifs de ce comité ?
3. Expliquez les mots et expressions soulignées.
4. Quels sont les arguments défendus par le Président du Comité pour pousser les
Calédoniens à agir ?

Document 3 :
1. Présentez le document.
2. Relevez la date du Ralliement de la Nouvelle-Calédonie à la France Libre.
3. Selon le texte, comment s’est-il déroulé ?
4. Quel est, pour le gouverneur Sautot, l’objectif final du Ralliement de la Nouvelle-Calédonie à la
France Libre ?

Document 4 :
1. Présentez le document.
2. Qu’est-ce que la Milice civique ? De qui est-elle formée ? Quel est son but ? Qu’est-ce qui la
distingue de la milice de Vichy
3. Qui est Georges DUBOIS ?
4. Quel pays ennemi est implicitement mentionné dans le paragraphe « La Nouvelle-Calédonie court le
risque … chez nous » ?

Documents 1 et 2 :
1. Relevez, dans le document 1, la phrase à laquelle répond le document 2.

II./ Le Ralliement de la Nouvelle-Calédonie : l’engagement des Calédoniens dans la 2ème Guerre mondiale

Document 5 : Timbre commémorant le 30ème
anniversaire du Bataillon du Pacifique
( Livre d’histoire-géographie - BEP - Hommes
et espaces d’Océanie, CDP NC, 1997, p 10 )

JPEG - 10.8 ko

Lieutenant Colonel BROCHE – 1905-1942

Document 6 : Citation du Bataillon du Pacifique
( extrait du dossier contenu dans l’ouvrage : « Un
Calédonien de choc, Paul Klein : J’ai choisi la
tourmente et la bagarre », Jacques-Maurice CLER,
Editions Edimag, 1999 )

« J’ai l’honneur de vous annoncer que le Bataillon du
Pacifique faisant partie de la première brigade
française motorisée s’est couvert de gloire à Bir-
Hakeim au point essentiel de la bataille de Libye.
La conduite magnifique du Bataillon du Pacifique est
un des plus brillants épisodes de cette guerre et une
preuve éclatante de la fidélité des Terres françaises du
Pacifique à la France meurtrie et trahie mais demain
victorieuse. »

Général de Gaulle

Document 7 : Attestation de Ralliement aux Forces Françaises Libres du Lieutenant Paul Klein,
signée du général de Gaulle ( extrait du dossier contenu dans l’ouvrage : « Un Calédonien de choc,
Paul Klein : J’ai choisi la tourmente et la bagarre », Jacques-Maurice CLER, Editions Edimag,
1999)

Lieutenant KLEIN Paul,
Répondant à l’appel de la France en péril de mort, vous avez rallié les Forces Françaises Libres.
Vous avez été de l’équipe volontaire des bons Compagnons qui ont maintenu notre p ays dans la guerre et dans l’ho nneur.
Vous avez été de ceux qui, au premier rang, lui ont permis de remporter la Victoire !
Au moment où le but est atteint, je tiens à vous remercier amicalement, simplement, au nom de la France !
1er septembre 1945

C. de Gaulle
JPEG - 42.5 ko

Questions

Document 5 :
1. Quelle est la nature de ce document ?
2. Quel est son thème ?
3. Quelle en est la date ?
4. Qui est le personnage photographié ?
5. Retrouvez sur la carte les lieux où a combattu le Bataillon du Pacifique et en vous aidant d’une frise
chronologique de la Seconde Guerre Mondiale, citez-les dans l’ordre dans lequel se sont déroulés ces
combats.

Document 6 :
1. Présentez ce document.
2. Que savez-vous de son auteur ?
3. En quelle année s’est produit l’événement mentionné dans la citation ?
4. Quelles sont les Terres françaises du Pacifique évoquées par l’auteur ?

Document 7 :
1. Présentez ce document.
2. Expliquez l’expression « répondant à l’appel de la France en péril de mort ».
3. Qu’appelle-t-on les Forces Françaises Libres ?
4. Quelle est la date de la Victoire des Alliés ?

Document 5 et 7 :
1. Complétez le tableau :

JPEG - 7.2 ko

2. Quelle est l’origine du symbole de la France Libre ?


titre documents joints

Le ralliement de la Nouvelle Calédonie en 1940

22 août 2010
info document : PDF
309.9 ko

CLASSE DE 3e DOCUMENTS : LE RALLIEMENT DE LA NOUVELLE- CALEDONIE A LA FRANCE LIBRE


Contact | Statistiques du site | Espace privé | | Visiteurs : 1416 / 456657 Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Enseigner  Suivre la vie du site Collège  Suivre la vie du site Troisième   ?