Votre navigateur ne lit pas le format Flash

HG/NC Le site académique d'histoire-géographie de Nouvelle-Calédonie

La Nouvelle Calédonie pendant la 2de guerre mondiale

samedi 17 juillet 2010 par Xavier LABERGUE

Fils directeurs : - Quel rôle la Nouvelle-Calédonie a-t-elle joué pendant la guerre ?
- Quelles sont les transformations sociales et économiques apportées par la guerre ?

3 idées fortes :

A) La 2ème guerre : une guerre mondiale aux portes de la Nouvelle-Calédonie
Etude rapide des événements militaires d’après deux cartes du manuel Belin.

B) Les Calédoniens se lancent dans la guerre aux côtés de la France Libre.
Questionnement.

C) Mars 1942 : les Américains s’installent en Nouvelle-Calédonie.
Etude de documents sur l’engagement de la Nouvelle-Calédonie dans la guerre,
questionnement.

Document A 1940 : les choix de la Nouvelle-Calédonie.

L’annonce de l’entrée en guerre de la France ne surprend pas
franchement les calédoniens. En revanche, l’armistice de 1940 est
totalement incompris et la population de Nouvelle-Calédonie se
désolidarise de cette France pétainiste pour prendre fait et cause pour les
Alliés (l’Australie est leur seule source d’approvisionnement ouverte, les
autres routes maritimes étant minées).

Tandis que le gouverneur en poste maintient son allégeance au régime, de Gaulle envoie sur place le commissaire de France aux Nouvelles-
Hébrides Sautot. Après une tentative d’intimidation, et sous la pression
d’une foule de colons, miniers, commerçants venus de Nouméa mais aussi
de la brousse, le gouverneur Denis capitule. La Nouvelle-Calédonie se
rallie officiellement à la France Libre. (…) Un bataillon du Pacifique
constitué de canaques, tahitiens, néo-hébridais, européens part à la guerre...

H. Leprisé P. Giraud : « La Nouvelle Calédonie », éd. Les Créations de Pélican 1999

Document B : Le Bataillon du Pacifique

Lors de la Grande guerre, le Bataillon Mixte du
Pacifique est envoyé sur le front. Ses actions de guerre lui
valent une citation à l’ordre de l’armée.

Dès 1940 les territoires du Pacifique lèvent un bataillon
de volontaires pour la Syrie au sein de la 1ere DFL. En juin
1942, il combat à Bir-Hakeim (1). En 1943, campagne de
Tunisie, et 1944 campagne d’Italie et débarquement en
Provence avec la campagne d’Alsace. L’étendard est décoré
de la croix de la libération, de la croix de guerre 1939/1945
avec 5 palmes et de la fourragère aux couleurs de la Médaille
Militaire. Dans les plis de l’étendard est inscrit : Grande
guerre 1914/1918 - Libye / Egypte / Tripolitaine 1942 -
Tunisie 1943 - Italie 1944 – Hyères ( 2 ) / Vosges (3) 1944.

1 : bataille en Libye contre les Allemands.
2 : ville de Provence
3 : région du Nord-Est de la France

Document C Les volontaires du Bataillon du Pacifique après la bataille de Bir Hakeim

 ???

Questionnaire

Document A :
1. En 1940 , la Nouv elle Calédonie s’engage-t-elle au côté de Pétain ou au côté de De Gaulle ?
2. Pourquoi ?

Documents A et C :
3. Qu’est-ce que le Bataillon du Pacifique ?
4. Qui sont les hommes qui le constituent ? (la photo est floue, mais on parvient à voir que les hommes
sont de plusieurs origines ethniques.)

Documents B, C et cartes 4 p. 85 et 1 p. 86 (manuel Belin) :
5. Où le Bataillon du Pacifique a-t-il combattu ?

Synthèse
D’après les questions ci-dessus et leurs réponses, montrez quel fut l’engagement de la Nouvelle-Calédonie
pendant la Seconde Guerre mondiale.

Trois do cuments utilisés pour travailler la 3è me partie (les Américains s’installent en Nouvelle-Calédonie)

Document D La déferlante Yankee

Les Américains décident de faire de la Nouvelle-Calédonie un formidable
camp retranché alimentant sa contre-offensive en direction des nippons. A partir
de 1942, ce territoire isolé voit débarquer par dizaine de milliers des soldats
américains, australiens, néo-zélandais, et avec eux, tout le matériel militaire et
civil nécessaire à l’entretien des troupes. On descend des gigantesques navires
des files de Jeeps et de camions Dodge, des centaines d’arceaux pour les fameux
hangars demi-lunes, des containers entiers de médicaments, de coca-cola et de
chewing-gum... De nouvelles routes sont asphaltées, la piste de la Tontouta
aménagée.

Au plus fort de la bataille du Pacifique, on comptera dans l’archipel jusqu’à
120 000 soldats ! Bien vite, les Calédoniens profitent de cette avalanche de
bouches à nourrir, de gosiers à étancher et de dollars à récolter ! Les
Mélanésiens profitent aussi du déferlement anglo-saxon, puisque l’armée
américaine embauche et paie bien des centaines d’auxiliaires canaques.

Le 8 mai 1945, la capitulation de l’Allemagne est fêtée dans l’allégresse
générale. En septembre, les derniers boys rembarquent laissant derrière eux des
tonnes de matériel.

L’épopée américaine (au total, près d’un million de marines, navy, et autres soldiers défilèrent sur le sol calédonien entre 1942 et 1945) allait durablement
marquer les esprits. (…)Tout le monde avait vu ces lieutenants noirs commander
à leurs troupes. L’ordre des choses n’était donc pas immuable.

Document E Des Calédoniens témoignent de l’arrivée des
Américains.

De garde au Ouen-Toro, nous avions pour mission de
surveiller la passe d’entrée du phare. Ce matin-là, j’étais de
garde et je vois des mâts, dix mâts, plein de mâts ! Alarme ! Le
quartier général répond que c’est des Américains... C’était la
plus grande flotte que j’aie jamais vue. (S. Devillers)

Je vois surgir deux gars bizarres sur une voiture encore
plus bizarre... (H. Dubois)

Leurs ingénieurs agricoles apprirent à plus d’un jeune la
science pratique du travail agricole. Ils disaient : On vous aide à
débrousser (avec bulldozer et gros matériel) on vous aide à
planter (encore mécaniqueme nt) on vous aide à récolter
(toujours mécaniquement), et on vous achète vos produits. O.K. ?
Le lendemain, le matériel était là ! (R. Metzger)

Les Calédoniens qui furent mêlés à ces opérations eurent
alors l’impression de se trouver dans un nouveau monde : ils
furent sidérés devant ce matériel abondant et inconnu qui leur
paraissait énorme, prodigieux. (Henri Daly)

Document F Une des réalisations de l’armée américaine.

JPEG - 12.9 ko

[/Source : Bernard Brou, tome ? Histoire de la Nouvelle-Calédonie.

Xavier Labergue, collège de Wé Lifou.

titre documents joints

La Nouvelle Calédonie pendant la 2de guerre mondiale

22 août 2010
info document : PDF
71.2 ko

Xavier LABERGUE

Articles de cet auteur

Mots-clés

Contact | Statistiques du site | Espace privé | Se connecter | Visiteurs : 1265 / 456657 Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Enseigner  Suivre la vie du site Collège  Suivre la vie du site Troisième   ?