Votre navigateur ne lit pas le format Flash

HG/NC Le site académique d'histoire-géographie de Nouvelle-Calédonie

Le XVIIIème siècle. Expansions, Lumières et révolutions

samedi 22 juin 2019 par Emmanuelle DAVER

Proposition de mise en oeuvre des nouveaux programmes de collège (géographie, 4e).

1. Introduction :

La classe de 4ème doit permettre de présenter aux élèves les bases de connaissances nécessaires à la compréhension de changements politiques, sociaux, économiques et culturels majeurs qu’ont connus l’Europe et la France, de la mort de Louis XIV à l’installation de la Troisième République.

- Il s’agit notamment d’identifier les acteurs principaux de ces changements, sans réduire cette analyse aux seuls personnages politiques. L’étude des échanges liés au développement de l’économie de plantation dans les colonies amène à interroger l’enrichissement de la façade atlantique, le développement de la traite atlantique en lien avec les traites négrières en Afrique et l’essor de l’esclavage dans les colonies.

- Parallèlement, l’Europe continue à explorer le Pacifique (découverte de la Nouvelle-Calédonie en 1774 par James Cook). On traite les premiers contacts à partir de l’exemple de la Nouvelle-Calédonie.

- Le développement de l’esprit scientifique, l’ouverture vers des horizons plus lointains poussent les gens de lettres et de sciences à questionner les fondements politiques, sociaux et religieux du monde dans lequel ils vivent. On pourra étudier les modes de diffusion des nouvelles idées, la façon dont différents groupes sociaux s’en emparent et la nouvelle place accordée à l’opinion publique dans un espace politique profondément renouvelé.
- On caractérise les apports de la Révolution française, dans l’ordre politique aussi bien qu’économique et social non seulement en France mais en Europe dans le contexte des guerres républicaines et impériales. On peut à cette occasion replacer les singularités de la Révolution française dans le cadre des révolutions atlantiques. On rappelle l’importance des grandes réformes administratives et sociales introduites par la Révolution puis l’Empire.
[cf Programme d’histoire et de géographie du collège (Cycle 4 – 4e) pour la Nouvelle-Calédonie]

2. Proposition de mise en oeuvre de la séquence

Niveau du Thème : 4eme Cycle 4

Titre du thème 1 : Le XVIIIème siècle. Expansions, Lumières et révolutions

  • Bourgeoisies marchandes, négoces internationaux, traites négrières et esclavage au XVIIIème siècle
  • Les voyages d’exploration des Européens dans le Pacifique.
  • L’Europe des Lumières : circulation des idées, despotisme éclairé et contestation de l’absolutisme.
  • La Révolution française et l’Empire : nouvel ordre politique et société révolutionnée en France et en Europe

Problématique générale : Comment la domination de l’Europe s’affirme t – elle et s’accompagne de remises en cause de l’Absolutisme ?
Ce thème permet de travailler différentes compétences, notamment la compétence « raisonner, justifier une démarche et des choix effectués », dans la mesure où la présentation des Lumières nécessite un travail d’interprétation et la prise en compte de débats. La compétence « coopérer et mutualiser » peut être ici particulièrement précieuse : l’amplitude et la complexité du thème incitent au travail de groupe, et l’on peut s’appuyer sur les « outils numériques qui peuvent conduire à des réalisations collectives ».

Titre de la séquence 1/4 : Bourgeoisies marchandes, négoces internationaux, traites négrières et esclavage au XVIIIème siècle

PROBLÉMATIQUE : Comment le commerce, la traite et l’esclavage enrichissent-ils l’Europe au XVIIIème siècle ?

Ce que je dois connaître/savoir faire à l’issue de ce chapitre :
✸ Localiser les principaux ports et puissances européennes - les principales colonies européennes et les routes commerciales au XVIIIème siècle.
✸ Décrire comment l’économie de plantation des colonies enrichit les puissances européennes.
✸ Expliquer le fonctionnement du commerce triangulaire et la pratique de l’esclavage dans les colonies.

a) Dans un premier temps : On pourra entrer dans le thème par un exemple concret à savoir l’étude d’un grand port français (soit Bordeaux soit Nantes). Cela permettra d’expliquer la variété des formes de commerce maritime pratiquées et d’étudier aussi l’enrichissement des familles, des villes dû à ce grand commerce.
On montrera que ce grand commerce a permis à l’Europe de devenir un continent influent au XVIIIème siècle. Il s’agir ici d’étudier une carte des courants d’échanges au XVIIIème siècle expliquant que l’essentiel du commerce maritime mondial se fait entre l’Europe et ses colonies (empires coloniaux). C’est ici d’ailleurs que nous pouvons faire le lien avec la séance suivante à savoir les traites négrières puisque nous aborderons les espaces de redistributions des produits coloniaux.

b) Dans un deuxième temps : On abordera la traite atlantique et l’esclavage. Tout d’abord on fera un rappel à savoir que l’esclavage est un phénomène ancien en Afrique (Africains eux – mêmes et les Arabes) = la traite négrière.
Ensuite on expliquera l’organisation de la traite atlantique soit les différentes étapes (= la capture en Afrique, la traversée de l’Atlantique et les conditions de la traversée, la vente des esclaves en Amérique et la vie dans les plantations). On pourra ainsi répartir le travail en 4 groupes afin de coopérer et mutualiser les connaissances et les travaux réalisés. On pourra pour cela utiliser les planches de la BD « les passagers du vent » ou alors des passages du film « Racines » qui montrent à travers différents épisodes les étapes du commerce triangulaire et évoque la condition des esclaves. Un premier passage relate l’arrivée des Européens sur le rivage africain puis l’enlèvement d’Africains par les Européens aidés d’autres Africains. Le second extrait montre les conditions du voyage des esclaves des littoraux africains jusqu’aux Antilles.

c) Dans un troisième temps : Enfin on terminera cette séquence par une mise en perspective à partir d’un croquis à représenter qui permettra de faire le lien avec la problématique. Il convient de savoir localiser les grandes puissances européennes, les grands ports européens et le commerce triangulaire sans oublier les produits échangés.

Titre de la séquence 2/4 : Les voyages d’explorations des européens dans le Pacifique

Nous pouvons nous appuyer sur l’étude de James Cook et la découverte de la Nouvelle – Calédonie pour traiter cette séquence.
PROBLEMATIQUE : Quelles sont les principales étapes dans l’exploration de la Nouvelle – Calédonie ?

Ce que je dois connaître/savoir faire à l’issue de ce chapitre :
✸ Localiser les grands voyages d’explorations et de découvertes dans le Pacifique au XVIIIème siècle.
✸ Décrire les premiers contacts et leurs conséquences.

a) Dans un premier temps : On fera un rappel du programme de 5ème les grandes découvertes et les voyages d’explorations afin que les élèves se positionnent sur la continuité des voyages d’explorations dans le Pacifique par les navigateurs européens. Un travail sur une carte « les européens découvrent de nouveaux mondes » est envisagé ici.

b) Dans un deuxième temps : On s’attachera à travailler les compétences raisonner, justifier une démarche et les choix effectués, s’informer dans le monde numérique et analyser et comprendre des documents.
Ainsi les élèves travailleront en groupe sur un sujet commun à savoir la découverte de la Nouvelle – Calédonie par James Cook. Les compétences mises en oeuvre ici permettront aux élèves de développer leur connaissance sur un navigateur : Cook et une découverte : La Nouvelle – Calédonie. De plus les élèves devront collecter les informations et les classer afin de présenter à l’oral les premiers contacts qui s’établirent entre les kanak et les européens puis décrire l’exploration jusqu’à la fin de la découverte où d’autres navigateurs européens pourront être vus.

Titre de la séquence 3/4 : L’Europe des Lumières

PROBLÉMATIQUE : Comment les idées des Lumières remettent-elles en cause les sociétés européennes au XVIIIème siècle ?
Ce que je dois connaître/savoir faire à l’issue de ce chapitre :
✸ Expliquer pourquoi le XVIIIème siècle est une période d’échanges intellectuels et scientifiques majeurs.
✸ Identifier les principales idées des philosophes et la façon dont elles se diffusent dans la société.
✸ Décrire comment la monarchie absolue est critiquée par les philosophes des Lumières.

a) Dans un premier temps : Les élèves peuvent travailler en groupe sur différents auteurs européens des Lumières, comme Hume, Diderot, Voltaire, Montesquieu,, D’Alembert etc. On peut tout autant travailler sur la trajectoire d’un seul auteur, comme Voltaire (son oeuvre, ses protections, ses voyages) qui offre une belle synthèse d’idées nouvelles.

b) Dans un deuxième temps : C’est à partir de ces personnages, ou du personnage choisi, que l’on peut aborder des questions plus complexes comme celle du despotisme éclairé, dont la correspondance de Voltaire avec Frédéric II permet de montrer à la fois la logique et les limites.

c) Dans un troisième temps : La question de la diffusion des Lumières peut être abordée, par exemple, par une étude des lieux de la diffusion de l’Encyclopédie. Cette étude se termine par une mise en commun coordonnée par le professeur qui proposera une conclusion sur la mise en cause de la société d’ordres par les Lumières au XVIIIème siècle.

Titre de la séquence 4/4 : La Révolution française et l’Empire (1789-1815)

PROBLÉMATIQUE : Quelles sont les transformations politiques, économiques et sociales entraînées par la Révolution française et l’Empire de Napoléon en France et en Europe ?
Ce que je dois connaître/savoir faire à l’issue de ce chapitre :
✸ Expliquer comment la Révolution française transforme la société.
✸ Raconter comment et dans quel contexte Napoléon met en place un empire.
✸ Décrire comment la République puis l’Empire diffusent les idées de la Révolution en Europe.
Le temps consacré au thème ne permet pas une étude détaillée de la Révolution française dont il faut cependant mettre en place les grandes étapes.

a) Dans un premier temps : Les élèves devront compléter une frise chronologique sur les temps forts de cette période si importante dans l’histoire de la France. Deux objectifs :
- Permet un cadrage chronologique à partir d’une frise : constater de multiples « évènements » le mot sera affiné progressivement,
- Aborder continuité-ruptures / régimes politiques.
Une trace écrite sera élaborée à partir de la frise complétée mettant en avant des ruptures et des faits marquants (ex. Serment du jeu de Paume ; chute « rapide » de l’Ancien Régime…) + des interrogations d’élèves sur des contradictions à leurs yeux (Ex. Pourquoi une République puis retour à un Empire ?).

b) Dans un deuxième temps : on zoomera sur certains faits abordés dans la partie 1 (faire un choix restreint et significatif en fonction des apports qui seront traités ensuite) : classer des informations à partir de documents pour préparer une fiche récapitulative (quand ? où ? qui ?... Domaine concerné [économique - social - politique] ... Importance) + présentations orales Attention à ne pas passer trop de temps sur cet aspect dont l’étude détaillée n’est plus dans le programme mais qui est au service de la compréhension de continuité-rupture / apports qui est centrale dans le choix présenté ici.

c) Dans un troisième temps : Il s’agira ici de traiter les conséquences. Cette partie représente environ 50% de la séquence. Recherche/documents => tableau de synthèse centré sur les apports apparaissant dans les documents (mais ces apports ne sont pas encore classés de manière thématique) => réalisation d’une carte heuristique ou mentale organisée de manière thématique : apports politiques, économiques, sociaux en France et en Europe => phase négociée avec la classe à partir de deux productions d’élèves => carte heuristique ou mentale retenue comme trace écrite. Conclusion sur la période en tant qu’événement par les changements qu’elle apporte à court terme et ouverture vers le long terme avec des aspects qui seront revus dans la suite du programme.

d) Enfin dans un dernier temps : Nous rappellerons que même si les réformes révolutionnaires puis napoléoniennes (Code civil de 1804, réorganisation de l’administration…) ont un rayonnement européen incontestable, la domination militaire et diplomatique du Premier Consul, puis de l’Empereur sur l’Europe, est instable, contestée et finalement mise à bas en 1814 et 1815 (on pourra d’ailleurs traiter en HDA, le tableau « Tres de Mayo »).


titre documents joints

Le XVIIIème siècle. Expansions, Lumières et révolutions

22 juin 2019
info document : PDF
438.4 ko

Proposition de mise en oeuvre des nouveaux programmes de collège (géographie, 4e)


Contact | Statistiques du site | Espace privé | | Visiteurs : 44 / 760271 Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site S’informer  Suivre la vie du site Programmes   ?