Votre navigateur ne lit pas le format Flash

HG/NC Le site académique d'histoire-géographie de Nouvelle-Calédonie

Comment utiliser une carte mentale en classe ?

samedi 5 mars 2016 par Audrey GUETTE

Tout d’abord qu’est-ce qu’une carte mentale ?
Il s’agit d’un schéma qui synthétise ce qui a été vu en classe. Il permet ainsi aux élèves d’avoir une vue d’ensemble d’une séquence ou d’une séance. Notamment lorsque celle-ci est complexe (notions complexes, beaucoup d’informations…).

Dès lors comment l’intégrer dans une séance ?
Elle peut être intégrée sous forme d’activité numérique ou papier.

  • Pour l’activité numérique il vous faut :
    • Soit une salle informatique
    • Soit des tablettes en classe avec WIFI
    • Soit un TBI/VPI

Avec l’utilisation d’applications telles que Simple mind (gratuite sur IOS mais payante sur Windows) ou Free mind (totalement gratuite). Ces deux applications ont des tutoriels qui vous permettent de comprendre leur fonctionnement.

  • Pour une activité papier au départ prévoir un schéma à compléter (que vous distribuez) sinon vous allez prendre énormément de temps pour cette activité. Puis vers la fin de l’année les élèves sont capables de réaliser un schéma sur leur cahier (là aussi prévoir le temps nécessaire).

Quel est l’objectif de cette carte mentale ?
Chaque élève a donc son schéma, différent du vôtre et de celui de son camarade. Il faut rassurer les élèves sur ce sujet. Car ceux-ci vont penser qu’ils se sont trompés ils n’ont pas le même résultat que vous. Le principal est de retrouver les thèmes ou notions abordés pendant la séquence. Vous verrez certains élèves vont faire des schémas verticaux, d’autres horizontaux et d’autres plus circulaires. Ces schémas reflètent le cheminement de leur pensée vis-à-vis d’une séquence.

Quels sont les points négatifs ?
Le point négatif est le temps. C’est une activité chronophage qui va vous demander de prévoir des séances dans vos progressions. Que ce soit en version numérique où il faut expliquer aux élèves le fonctionnement des appli ou en version papier.

Quels sont les points positifs ?
Les élèves acquièrent des compétences dans le numérique mais aussi en autonomie. Ce qui est intéressant lorsque c’est possible c’est de mixer les deux supports (numérique et papier). Par exemple pour gagner du temps vous pouvez faire réaliser un schéma par les élèves au TBI, enregistrer ce travail, puis le photocopier pour qu’ils le collent dans le cahier.

Exemple d’activités à intégrer dans une séance.

Carte mentale Séquence II en histoire la Première Guerre mondiale (classe de 3ème)
Version 1 Je suis partie d’un schéma existant (source Internet) puis je l’ai modifié afin que les élèves puissent le compléter.
Avez-vous compris le chapitre portant sur la Première Guerre mondiale ?
Complétez le schéma ci-dessous à l’aide des notions suivantes : une guerre industrielle et moderne, la violence de masse, guerre des tranchées, travail des femmes et transformation des usines, propagande et censure, faim froid peur manque d’hygiène et mutineries de 1917, 10 millions de morts 20 millions de gueules cassées et des États ruinés, une Europe transformée par la guerre.

Version 2 Je travaille avec les élèves en écrit et collectif. Ce sont les élèves qui vont construire le schéma à partir de l’application Simple mind (j’utilise un mac que je branche sur TBI) ensuite j’enregistre le résultat (en PDF) et le distribue aux élèves avant l’évaluation.


titre documents joints

Comment utiliser une carte mentale en classe ?

5 mars 2016
info document : PDF
669 ko

Fiche-méthode pour le collège.


Contact | Statistiques du site | Espace privé | | Visiteurs : 202 / 456879 Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Enseigner  Suivre la vie du site Collège  Suivre la vie du site Méthodes pour le collège   ?