Votre navigateur ne lit pas le format Flash

HG/NC Le site académique d'histoire-géographie de Nouvelle-Calédonie

Les missions des armées en faveur des populations : les opérations « Castor »

vendredi 29 août 2014

Travail réalisé en atelier lors du stage "Enseigner la Défense" de juin-juillet 2014.

Activité d’éducation civique en classe de 3ème

Problématique : en quoi les opérations Castor conduites par les forces armées de la Nouvelle-Calédonie (FANC) répondent-elles aux missions de la Défense nationale ?

JPEG - 70.6 ko
Carte de la Nouvelle-Calédonie et de ses voisins
Détail du fond de carte Oceania 2011 de l’Université de La Rochelle

Document 1 : la présentation de l’opération Castor 2013

OPÉRATION CASTOR 2013 (VANUATU)
Du 12 février 13 mars, les FANC ont mené l’opération civilo-militaire CASTOR en République du Vanuatu, sur l’île de Tongoa. L’objectif était la réfection du dispensaire du village de Silimauri situé environ à 100 km au Nord de Port-Vila, capitale du Vanuatu.
CASTOR est une opération majeure des FANC qui est au coeur du dispositif de coopération régionale entreprise par la France dans le Pacifique Sud. Renouvelée tous les ans, elle entre dans le cadre de la convention mixte (État et gouvernement de la Nouvelle-Calédonie) de coopération avec le Vanuatu.

Source : extraits de l’article « Opération Castor 2013 (Vanuatu) », FANC INFO n°59

Document 2 : les moyens humains et matériels de l’opération Castor 2013

Le détachement CASTOR, composé d’une section du régiment d’infanterie de marine du Pacifique, d’une équipe du groupement de soutien de la base de Défense et du service de santé des armées, d’un groupe de la Vanuatu Mobile Force et de six sapeurs néo-zélandais, a travaillé durant un mois dans un environnement tropical pluvieux, hébergé par une population rurale et relativement isolée.
Ce détachement était appuyé par le bâtiment de transport léger Jacques Cartier qui a acheminé hommes, véhicules, matériels et matériaux de construction sur le site puis a procédé, in fine, au désengagement.

Source : extraits de l’article « Opération Castor 2013 (Vanuatu) », FANC INFO n°59

Document 3 : les moyens financiers de l’opération Castor 2013

En plus de l’apport humain et matériel des forces armées, le financement de CASTOR 2013 a été assuré par l’État et le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie pour un montant de 62 000 € qui ont servi à l’acquisition des matériaux de construction nécessaires au chantier. Cette opération a également bénéficié de la participation de l’opérateur UNELCO (fourniture gracieuse d’un générateur hybride pour le dispensaire), de l’association « Solidarité Tanna » et du « Rotary Club » (mobilier et équipements médicaux).

Source : extraits de l’article « Opération Castor 2013 (Vanuatu) », FANC INFO n°59

Document 4 : la cérémonie d’inauguration de l’opération Castor 2013

La cérémonie d’inauguration a eu lieu le 15 mars en présence notamment de l’ambassadeur de France au Vanuatu, M. Michel Djokovic, du commandant supérieur des forces armées de la Nouvelle-Calédonie, du high commissioner de Nouvelle-Zélande M. Bill Dobbie, du député du district de Tongoa, d’un représentant du ministère de la Santé et des autorités coutumières locales. C’est dans une ambiance particulièrement chaleureuse que la population a pu exprimer sa gratitude car l’île de Tongoa dispose désormais d’un dispensaire rénové, seule structure médicale à des kilomètres à la ronde.

Source : extraits de l’article « Opération Castor 2013 (Vanuatu) », FANC INFO n°59

Document 5 : la Nouvelle-Calédonie dans le Livre blanc sur la Défense et la sécurité nationale de 2013

La Nouvelle-Calédonie et les collectivités de Polynésie française et de Wallis-et-Futuna font de la France une puissance politique et maritime dans le Pacifique. Elle y dispose de ressources halieutiques et minérales importantes. Cette situation confère à notre pays un accès à de nombreuses organisations régionales : Forum des îles du Pacifique, Agence des pêches, etc. Nos enjeux de souveraineté doivent y être défendus, de même que doit être garantie la sécurité de nos concitoyens dans des zones exposées aux aléas climatiques, notamment au travers de l’Accord FRANZ (France – Australie – Nouvelle-Zélande). La France contribue à la protection générale des populations et des ressources de l’océan Pacifique. À ce titre, elle développe des relations de coopération avec nombre d’États voisins, en particulier l’Australie avec laquelle elle a noué un partenariat stratégique.

D’après le Livre blanc sur la Défense et la sécurité nationale, 2013

Questions :
1. (document 1 et carte) Dans quel État se déroulent les opérations Castor ? En vous aidant de la carte, localisez ce pays par rapport à la Nouvelle-Calédonie.
2. (document 1) À quelle fréquence s’effectuent les opérations Castor ?
3. (documents 1 et 2) Quels sont les trois États impliqués dans ces opérations ?
4. (document 1) Quel est l’objectif de telles opérations ?
5. (document 2) Relevez les moyens humains et matériels engagés dans l’opération Castor 2013.
6. (document 3) D’où provient le financement de l’opération Castor 2013 ?
7. (document 4) Montrez l’importance d’une opération telle que celle de Castor 2013 pour la population concernée.
8. À l’aide de toutes vos réponses et du document 5, expliquez en quoi les opérations Castor répondent aux missions de la Défense nationale.


titre documents joints

Les missions des armées en faveur des populations : les opérations « Castor »

29 août 2014
info document : PDF
369.5 ko

Proposition d’étude de cas en éducation civique.


Contact | Statistiques du site | Espace privé | | Visiteurs : 135 / 456657 Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Enseigner  Suivre la vie du site Collège  Suivre la vie du site Troisième   ?