Votre navigateur ne lit pas le format Flash

HG/NC Le site académique d'histoire-géographie de Nouvelle-Calédonie

Pôles, flux et territoires de la mondialisation (croquis)

jeudi 22 mai 2014 par Jérôme GEOFFROY
  Sommaire  

 Introduction

Ce croquis de synthèse concerne le thème 2 du programme de géographie de terminale L-ES : les dynamiques de la mondialisation. Pour ce seul thème les élèves peuvent se voir proposer trois croquis le jour du baccalauréat (voir la note de service sur les productions graphiques) :

  • Pôles et flux de la mondialisation.
  • Une inégale intégration des territoires dans la mondialisation.
  • Les espaces maritimes : approche géostratégique.

On constate que les deux premiers sujets sont suffisamment proches pour que l’on puisse les traiter l’un et l’autre à partir d’une même problématique : en quoi l’accroissement des échanges mondiaux hiérarchise-t-il les territoires ? On doit donc pouvoir répondre à ces deux sujets à l’aide d’un seul croquis et adapter la légende pour répondre à l’un comme à l’autre.

Ce croquis peut ainsi trouver sa place après la leçon sur la mondialisation en fonctionnement (avec ses flux) et durant la leçon sur les territoires dans la mondialisation pour servir de transition avec la dernière étude du thème consacrée aux espaces maritimes (pour laquelle il faudra aussi réaliser un croquis de synthèse).

S’il s’agit du premier croquis de l’année il est important de rappeler dans le détail aux élèves la démarche de construction, l’objectif poursuivi est donc surtout méthodologique : réaliser des cartes, croquis et schémas cartographiques. La réalisation du croquis demandant peu de temps (on laisse beaucoup de zones vierges), on en profite pour faire participer les élèves en les questionnant, à chaque diapositive, sur la manière de compléter l’étape suivante. L’exercice est réalisable en une heure mais, surtout avec un effectif important, il est plus raisonnable de prévoir deux heures.

Le croquis progressif est fourni avec un exemple de commentaire pouvant accompagner la projection du diaporama. Ce commentaire doit être adapté aux connaissances acquises par les élèves au cours de la leçon. Le fond de carte est emprunté à la collection de fonds type-bac proposée par l’Académie de Grenoble.

 Croquis

 Commentaire

Les intitulés utilisés pour la légende de ce croquis sont très sobres, ils s’imposent techniquement pour le diaporama et sont simples à mémoriser. Mais le jour de l’examen il faut chercher à être plus disert : les intitulés doivent être composés au minimum d’une phrase (sujet, verbe, complément) et avoir un lien explicite avec le sujet. On utilise aussi la légende pour approfondir la réponse, la nuancer, justifier ses choix à l’aide des connaissances acquises (sur les flux et les territoires mais aussi les acteurs et les processus de la mondialisation) et ainsi montrer qu’on maîtrise le sujet.

1 - ETUDE DU SUJET

Diapo 1 : Fond de carte
Le fond de carte proposé est un planisphère ce qui n’est pas surprenant compte-tenu du sujet qui invite à s’intéresser à l’espace mondial. La projection employée (Briesemeister) favorise logiquement l’hémisphère Nord puisque c’est là que se concentrent les centres d’impulsion et les flux ; une projection polaire (Buckminster) aurait pu convenir également. Les contours des continents ont étés assombris, il n’est plus possible de confondre les grands lacs africains ou la mer Caspienne avec des Etats. Les océans sont couverts d’une trame grise afin de favoriser la lecture du fond de carte, il n’est donc pas nécessaire de les colorier en bleu !

Diapo 2 : Organisation de la légende
L’étude du sujet conduit à se poser la question suivante : en quoi l’accroissement des échanges mondiaux contribue-t-il à hiérarchiser les territoires ? On répond à cette problématique en montrant que les échanges de toutes natures se déroulent principalement entre quelques lieux centraux et qu’ils discriminent ainsi les territoires, privilégiant les uns et évitant les autres. On essaye de montrer qu’on étudie la question sous tous les angles (géopolitique, géoéconomique, géoculturel, environnemental) en privilégiant les idées qui reprennent les termes du sujet : pôles, flux et territoires.

2 - PLAGES DE COULEUR

L’usage de crayons de couleurs est recommandé pour cette étape (éviter le Stabilo). Cette partie s’inspire des cartes proposées pp. 106-107 et p. 135 (manuel de géographie TLES, direction Knafou, Belin, 2012). Comme le sujet porte sur les territoires il n’est pas obligatoire de représenter des Etats : cela évite par exemple d’avoir à colorier en orange le Nord du Canada ou le Groënland qui, bien qu’appartenant à des pays très développés, ne sont pas des territoires très actifs de la mondialisation. On s’efforce de montrer que la mondialisation renforce la littoralisation des activités et des hommes et on utilise un dégradé de couleurs pour montrer que les territoires sont inégalement concernés par les flux.

Diapos 3 et 4 : Territoires intégrés à la mondialisation
Il s’agit des territoires disposant de puissantes façades maritimes capables d’accueillir les navires modernes et d’un dense réseau de communication multimodal permettant de relier ces façades à un vaste arrière pays. Ils sont principalement constitués des pays industrialisés et développés du Nord (Etats-Unis et Canada ; pays de l’Union Européenne ; Japon et Dragons ; Australie et NZ) qui continuent de dominer les échanges mondiaux en se spécialisant dans la fourniture de services et les industries de pointe. Mais d’autres territoires participent de plus en plus activement aux échanges comme certaines régions transfrontalières (Nord du Mexique par exemple). Ces régions sont profondément transformées par la mondialisation : investissements étrangers, adoption de nouveaux processus de production, hausse du niveau de vie, érection de quartiers d’affaires vertigineux, développement de fortes inégalités sociales. Certaines régions riches en matières premières stratégiques (Golfe Persique) sont même émettrices nettes d’IDE.

Diapos 5 et 6 : Territoires partiellement intégrés à la mondialisation
A l’échelle de la carte il n’est pas nécessaire de chercher à être trop précis dans le choix des régions à colorier (par exemple distinguer en jaune le Mezzogiorno italien) mais si les élèves ont par exemple quelques souvenirs des disparités entre le Nord-Ouest et le Sud Est de l’Europe, étudiées en classe de première, ils peuvent les utiliser ! Les territoires en voie d’intégration sont surtout situés sur les littoraux ouverts aux échanges et en périphérie (Amérique centrale, bassin méditerranéen, sud-est asiatique) des centres d’impulsion dont ils subissent l’influence. Leur situation leur permet d’exporter leurs matières premières (cacao d’Afrique de l’Ouest, bananes d’Amérique centrale), de bénéficier de flux touristiques venus des pays du Nord et même (grâce à des coûts de main d’œuvre très bas) de la délocalisation de certaines activités (le textile notamment). Ainsi les entreprises de Shanghai transfèrent-elles progressivement leurs ateliers vers des villes à l’intérieur de la Chine, là où les ouvriers sont moins exigeants.

Diapo 7 : Territoires en marge de la mondialisation
Exceptionnellement on peut laisser en blanc ces territoires qui jouent un rôle très modeste dans les échanges internationaux : ce n’est pas vers ces « angles morts » de la mondialisation que voguent les porte-conteneurs géants. Il s’agit en effet de territoires où les contraintes naturelles (froid, aridité, relief, enclavement) le disputent souvent à une pauvreté extrême (notamment les PMA) et à une instabilité endémique (corruption, coups d’Etat, piraterie, terrorisme, conflits). Ces territoires, qui participent très peu aux échanges mondiaux, constituent cependant les foyers de départ de la plupart des migrants internationaux (migrants économiques et réfugiés) et sont des lieux propices à l’épanouissement des trafics illicites de la « mondialisation grise » (armes, drogues, contrefaçons,…). Avec le réchauffement climatique, la perspective de pouvoir un jour exploiter les ressources des régions arctiques en fait des territoires convoités.


titre documents joints

Pôles, flux et territoires de la mondialisation (diaporama)

22 mai 2014
info document : Powerpoint slideshow
2.8 Mo

Croquis progressif sous forme de diaporama


Pôles, flux et territoires de la mondialisation (commentaire)

22 mai 2014
info document : PDF
107.1 ko

Commentaire pouvant accompagner le diaporama


Pôles, flux et territoires de la mondialisation (fond)

22 mai 2014
info document : PDF
2.9 Mo

Fond de carte proposé par l’Académie de Grenoble


Contact | Statistiques du site | Espace privé | | Visiteurs : 25453 / 908358 Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Enseigner  Suivre la vie du site Lycée  Suivre la vie du site Terminale   ?