Votre navigateur ne lit pas le format Flash

HG/NC Le site académique d'histoire-géographie de Nouvelle-Calédonie

Le rôle de la Marine nationale autour de la Nouvelle-Calédonie

lundi 23 septembre 2013 par Geneviève CHIRON

Cette proposition de séance est le compte-rendu d’un travail collectif réalisé durant le stage Enseigner la Défense de juillet 2013.

Introduction

Le travail proposé est une étude de cas en éducation civique pour le niveau de troisième.

On entre dans le chapitre sur la Défense nationale par une étude de cas sur les actions de la Marine nationale autour de la Nouvelle-Calédonie. Nous allons ainsi, par cet exemple, comprendre les enjeux de la défense nationale de manière plus générale.

Cette étude tient sa place dans le chapitre 3 d’éducation civique « la Défense et la paix », dans le thème 2 « la défense et l’action internationale de la France » et se déroule en une séance d’une heure qui sera complétée par une généralisation sur la défense nationale d’une heure également.

Nous commençons la séance par un document d’accroche : une photographie d’un navire qui se fait arraisonner par un bâtiment de la Marine nationale.

Un navire est arraisonné par un bâtiment de la Marine nationale

Les élèves doivent décrire la photographie et émettre des hypothèses quant aux raisons de cette action. Ils doivent également noter l’origine du bâtiment militaire, expliquer à quoi on reconnait le bâtiment militaire …

L’étude de cas

Quel rôle joue la marine nationale autour de la Nouvelle-Calédonie ? Quels sont ses moyens
d’action ?

Mots clés :

  • ZEE
  • Coopération internationale
  • souveraineté

Exercice 1

Le premier exercice de la fiche d’activités sera un tableau qui récapitulera un certains nombre
d’actions menées par la Marine nationale autour de la Nouvelle-Calédonie durant ces dernières
années. Les élèves devront se rendre compte de la diversité des actions menées par la Marine et
les identifier selon plusieurs domaines. On leur demande ainsi de compléter la dernière colonne
sur les différents domaines d’action qu’on leur aura préalablement donné (lutte contre les trafics
– protection de la population– respect de la souveraineté – coopération internationale). Cela
nous permettra d’introduire les notions de souveraineté et de coopération internationale qui
font partie des mots-clés.

La deuxième question portera sur l’importance de la mer et de sa protection. Les élèves
réfléchiront sur les raisons qui imposent une surveillance du domaine maritime et ses
conséquences humaines et économiques (pêche – minéraux – ressources minières – échanges
commerciaux…). Ce document demande un travail en autonomie des élèves qui doivent réfléchir sur ce tableau et faire appel à leurs connaissances personnelles. Ceci permettra d’évaluer un certain nombre de compétences comme « connaître le rôle de la défense nationale », « manifester de la curiosité pour l’actualité », « mobiliser ses connaissances pour donner du sens à l’actualité » ou encore « lire et employer différents langages : le tableau »…

Exercice 2

Dans le deuxième exercice, on s’intéressera à la zone d’intervention de la Marine nationale, en réalisant un schéma explicatif. Ceci permettra au professeur d’expliquer les notions suivantes : « eaux territoriales », « ZEE » et « eaux internationales ». Le professeur rappellera que dans les eaux territoriales, c’est la loi française qui est appliquée « comme sur Terre », que la ZEE permet à la France d’exploiter exclusivement cette zone, et que les eaux internationales sont ouvertes à tous, mais que la Marine nationale a le pouvoir d’intervenir en cas de problème international.
C’est une partie dialoguée, où le professeur apporte l’essentiel des connaissances sur le sujet. Les élèves pourront réutiliser et approfondir leurs connaissances sur l’importance d’avoir des zones protégées pour l’exploitation et la protection de ses richesses.
Nous parlerons de la conférence de Montego Bay (Jamaïque) en 1982, sur le droit de la mer, qui crée une ZEE à 200 milles.

Exercice 3

Dans le troisième exercice, on réfléchira aux moyens d’actions qui sont à la disposition de la Marine nationale pour mener à bien ses missions autour de la Nouvelle-Calédonie. Les élèves auront un exemple d’intervention sur un palangrier pirate et répondront à plusieurs questions sur le sujet. Ils auront également des photographies des avions « Gardian », de la frégate « Vendémiaire », des deux patrouilleurs « la Glorieuse et la Moqueuse ». On décrira les bâtiments en expliquant l’importance de la vision aérienne dans les missions, l’importance de l’armement et de l’équipement. On expliquera que malgré le peu de moyens dont dispose la Marine, cela a un impact important puisque sa seule présence a déjà un effet dissuasif sur les contrevenants.

Novembre 2003 : Arraisonnement d’un palangrier pirate

Un Gardian détecte deux palangriers étrangers à proximité des récifs d’Entrecasteaux le 27 novembre. La Glorieuse qui se dirigeait vers Ouvéa est déroutée et arrive sur zone le lendemain. Aucune infraction n’est constatée sur le premier bateau (San Shen 068), l’autre navire, le San Sheng n°168, profite de la nuit pour s’échapper. Il est localisé par le Gardian. Comme le fuyard poursuit sa route sans répondre aux appels radio, le Gardian largue sur l’avant un mur de fumigènes pour lui signaler qu’il doit s’arrêter et entrer en contact, mais sans succès. Ce n’est que le 28 novembre, à 18 heures, à l’injonction de La Glorieuse, qu’il est stoppé. Le palangrier, les soutes remplies de poisson, sera dérouté vers Nouméa.

Source : Les nouvelles Calédoniennes, Brèves MN

On travaillera sur les compétences « Comprendre un texte » et « savoir décrire une photographie ».

Un palangrier

La frégate Vendémiaire

Le patrouilleur la Glorieuse

Le Gardian

Le patrouilleur la Moqueuse

Dans la trace écrite, les élèves devront préciser la multiplicité des actions menées par la Marine nationale en expliquant l’importance de ces actions pour la préservation des ressources d’un territoire. Ils devront mettre en lumière les principes fondamentaux de la Marine, à savoir « la dissuasion, la protection et l’intervention ».

On notera également le fait que la ZEE calédonienne est la 2ème plus grande de la France (1,6 millions de km2) derrière Tahiti (4,7 millions de km2).


titre documents joints

Le rôle de la Marine nationale autour de la Nouvelle-Calédonie

23 septembre 2013
info document : Powerpoint slideshow
2.4 Mo

Le diaporama


Le rôle de la Marine nationale autour de la Nouvelle-Calédonie

23 septembre 2013
info document : PDF
318.2 ko

La fiche-élève


Contact | Statistiques du site | Espace privé | | Visiteurs : 182 / 456657 Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Enseigner  Suivre la vie du site Collège  Suivre la vie du site Troisième   ?