Votre navigateur ne lit pas le format Flash

HG/NC Le site académique d'histoire-géographie de Nouvelle-Calédonie

L’évolution de Wallis de 1945 à nos jours

samedi 17 juillet 2010 par Benoît HERITIER

Séquence III.3 : La Nouvelle-Calédonie et Wallis-et-Futuna depuis 1945, évolution politique, économique, sociale
et culturelle
(Terminale L, ES, S)
Contenu proposé par Benoît HERITIER, professeur d’HG au lycée de Wallis

 Leçon n°1 :

L’évolution politique de Wallis & Futuna de 1945 à nos jours : se détacher de la tutelle néo-calédonienne ?
(1 à 2 heures maxi.)

Cadre institutionnel de cette étude :

Cette monographie régionale sur l’évolution politique des îles Wallis & Futuna depuis 1945 s’inscrit dans le cadre du
programme adapté d’Histoire/Géographie (B.O du 11 octobre 2007) en classe de terminale (séries L, ES, S) en s’insérant
dans la troisième partie du programme national d’Histoire portant sur l’évolution de la France depuis 1945.

« Recentrage chronologique » :

Le programme du cycle terminal repose sur l’histoire contemporaine (1850 à nos jours) et l’année1945 sert de charnière
chronologique entre les niveaux Première et Terminale.
Dans le cadre de l’étude de Wallis-et-Futuna sur cette période, il paraît plus judicieux de remonter légèrement en amont
de cette date tant la présence américaine entre 1942 et 1944 a été déterminante dans l’histoire contemporaine de Wallis.

Introduction :

Aborder l’étude de l’histoire politique contemporaine de Wallis-et-Futuna, c’est se placer sur plusieurs niveaux de
perspectives :

Mesurer la complémentarité mais aussi la rigidité des prérogatives donc les tensions entre les quatre pouvoirs qui
structurent depuis le XIXe siècle l’organisation politique de Wallis-et-Futuna, c’est-à-dire les monarchies (et le
relais de la chefferie), le clergé (la mission mariste), l’administration (de type coloniale jusqu’en 1961) et le
pouvoir économique (notamment le rôle joué par la famille Brial),
Insérer Wallis-et-Futuna sur une échelle régionale notamment dans ses rapports privilégiés (et conflictuels) avec
la Nouvelle-Calédonie,
Accorder une place privilégiée à l’étude du changement statutaire de 1961 qui reste la grande évolution politique
et donc la date charnière de la période considérée.

 Plan

I. La fin du protectorat (1942-1961)

1°) Le temps des « Amelika » ou la rupture brutale de l’isolement insulaire (1942-1944)

2°) La reprise en main de l’administration française (1944-1947)

3°) Une instabilité révélatrice (1947-61)

II. Le statut de TOM : intégration à la République ou détachement de la tutelle néo-calédonienne ? (1961-2003)

1°) Le référendum du 27 décembre 1959 : contexte local et régional

2°) Les conséquences du nouveau statut

3°) Les accords de 2003 : vers une redéfinition des composantes françaises du Pacifique Sud et leurs rapports avec l’État ?

[1Le résident (lesita) Vrignaud débarqué à Wallis en juillet 1940 en pl ein e débâcle a, ainsi que la mission, fait allégeance au maréchal
Pétain alors que la Nouvelle-Calédonie est passée à la France Libre dès septe mbre 19 40. Depuis No uméa, le g ouverneur (kovana)
Sautot exhorte, sans autre moyen de pression, le résident à rejoindre De Gaulle. Ce n’est qu’en mai 1 94 2 que la France Libre envoie
l’aviso, Le Chevreuil, pour reprendre l’île en main. Le capitaine médecin Mattei remplace le docteur Vrignaud qui est mis aux arrêts.
Dans le même temps, Le nouveau résident informe les autorités religieuses de l’imminence du déb arq ue ment américain.

[2Après leur succès à Guadalcanal, la situation de Wallis est jugée trop excentrée par l’état-major américain qui annonce le départ de
leurs troupes en janvier 1944. Trois mois plus tard, il ne reste que 300 soldats sur l’île.

[3Les efforts laborieux entrepris depuis 1934 par les résidents pour améliorer les productions locales, lutter contre l’Oryctes,
développer un réseau de coopératives d’achats, promouvoir l’enseignement public sont balayés par les conséquences de la présence
américaine. Après leur départ, la cocoteraie est ravagée à 90% par l’Oryctes, le bétail décimé à tel point que les autorités
administratives et coutumières imposent l’interdit de consommation de viandes fraîches. Enfin, le lago n est appauvri par une sur pêche
souvent pratiquée à la dynamite.

[4Face à l’urgence, des ordres ont été donnés par le pouvoir administratif et coutumier ainsi que par la mission pour la reconstitution
d’une cocoteraie et pour la construction d’aménagements di vers. Ces travaux vont êtres par la suite ré munérés par l’administratio n.
Seuls les ordres donnés par les chefs de villages dans le cadre de leur juridiction restent en place.

[5Réintroduit en 1949, cet impôt touche tous les hommes entre 18 et 5 5 ans.

[6Wallis connaît le même problème depuis la maladie puis le décès du roi, condu isant aux événe ments de 2005. La récente élection
du nouveau roi semble apaiser la situation.

[7Voir l’intégralité de l’accord en documents annexes.

[8Article 2 : “ (...) l’ Etat s’engage à mettre en place, sauf exceptions justifiées par l’intérêt du service, une organisation distincte de ses
services en Nouvelle-Calédonie et sur le territoire des Iles de Wallis et Futuna (...)”

[9Article 4 : “La Nouvelle-Calédonie s’engage, dans les domaines relevant de sa compétence, à évoquer en tant que de besoin avec
le Territoire des Iles Wallis et Futuna les sujets pouvant avoir des incidences sur les ressor tissants de cette collectivité. (...).”


titre documents joints

L’évolution de Wallis de 1945 à nos jours (docs)

19 août 2010
info document : PDF
95.6 ko

Documents sur Wallis


L’évolution de Wallis de 1945 à nos jours

18 août 2010
info document : PDF
99.5 ko

La Nouvelle-Calédonie et Wallis-et-Futuna depuis 1945, évolution politique, économique, sociale
et culturelle
(Terminale L, ES, S)


Contact | Statistiques du site | Espace privé | | Visiteurs : 969 / 869970 Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Se documenter  Suivre la vie du site Histoire  Suivre la vie du site Période contemporaine   ?